France Inter
France Inter
vidéo
France Inter
France Inter
Publicité
Résumé

Hier Emmanuel Macron a lancé la 1ère fête nationale des nounous.

En savoir plus

Cette fête incroyable a été rendue possible grâce à deux prises de décision contradictoires : 1- on ferme les écoles. 2- on laisse les gens travailler, ce qui fait que depuis hier 20h, chaque nounou a reçu en moyenne 400 SMS commençant soit par « help », soit par « ayez pitié », soit par « j’ai un pote à la pref qui peut vous faire votre titre de séjour », soit par « c’est 2000 au black pour vous par jour, j’ai vu avec Cetelem » de la part de parents effondrés. Oui, c’est le retour de l’enfer, vade retro Emmanuel, la classe en visio c’est horrible, 25 gosses qui parlent en même temps à une maitresse qui n’a pas de réseau, parce qu’elle est mal payée donc elle a l’ADSL chez Bouygues. Elle se retrouve sur écran avec la tête figée, on dirait Nicole Kidman. Là on réalise hébété qu’une maitresse sur deux a dans son salon un poster de Benoit Hamon en pull marin. C’est atroce, on se retrouve à la maison à faire des Zoom avec son gosse derrière qui hurle le générique de la Pat Patrouille, au bout de 3 jours, dans les familles, personne ne peut plus se blairer. On se retrouve à gober des Xanax en se répétant pour soi-même qu’on est une personne différente de Xavier Dupont de Ligonès. Le dernier confinement, j’ai tellement bossé avec Piwi + en arrière-plan que je ne faisais plus que des vannes sur l’âne Trotro, à Inter avant je recevais des courriers de vieilles dames un peu hot qui m’envoyaient leurs dents pour que je signe dessus, maintenant je reçois des dessins d’enfants. Et le travail à la maison, vous êtes gentil, mais moi en maths au-delà des additions à 2 chiffres je suis largué, France Inter le sait, c’est pour ça que la chaine négocie mon salaire en direct avec moi chaque année. 

Une semaine de visio, 2 semaines de vacances pour se remettre de la semaine de visio, c’est le minimum, j’aurais mis 4 mois ½, et le reste du temps, il faut aller à l’extérieur, dehors en citoyen, avec les tiens, avec tes copains, avec ton chien, mais j’ai regardé la météo, lundi à Paris il pleut et il fait 9, donc on va crever, pas du Covid, mais du reste. Super. Et puis mine de rien les vacances sont décalées, et qui va prévenir les cloches ? Parce que, soyons honnêtes, le dernier plaisir qu’il nous reste, c’est le chocolat, moi je tourne à 3 lapins et 2 poules par jour, des blancs, des noirs, parfois je joue avec, je fais des réunions non-mixtes et je dis au lapin blanc « toi, tu peux écouter, mais tu te tais, d’accord ». Donc à nouveau il faut s’organiser, le concept de planning est devenu obsolète, hier j’ai jeté mon agenda, on n’a jamais été aussi bohème, « tu pars quand en vacances ? » « je sais pas », « tu fais comment avec les enfants ? », « pff, aucune idée, je pense à les mettre sur le Bon Coin, parce que c’est devenu trop compliqué », même les Stones en tournée mondiale en 72 avaient plus de repères fixes. Après moi ça me va, c’est romantique, le côté « on prévoit rien, on s’en fout », j’ai l’impression d’être Nathalie Portman dans une pub pour du parfum, juste un petit châle, une décapotable, un slip de rechange, et hop, direction là où il fait beau.

Publicité

A partir de lundi soir, il va y avoir des contrôles partout, il y a juste ce week-end où la police est tolérante, lundi à 19h05 ils tirent à balles réelles. Donc là je pars, direction le Touquet, puis Deauville, Crozon, la Baule, dimanche Biarritz, lundi Côte d’Azur, je remonte lundi 19h je suis à la maison et je ne bouge plus. Je me fous sur Zoom et j’attends la maitresse, en priant pour qu’elle ait pris la fibre. La fête nationale des nounous, c’est parti, et ce matin je pense aux parents qui n’ont ni nounou ni visio parce que pas d’argent, et je me dis qu’une pandémie mondiale, ça ne se vit pas pareil si on est riche ou pauvre.

Références

L'équipe

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Production
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau