François Bayrou en conférence de presse sur la loi de moralisation de la vie publique ©AFP - FRANCOIS GUILLOT
François Bayrou en conférence de presse sur la loi de moralisation de la vie publique ©AFP - FRANCOIS GUILLOT
François Bayrou en conférence de presse sur la loi de moralisation de la vie publique ©AFP - FRANCOIS GUILLOT
Publicité
Résumé

Ou comment François Bayrou a mis un bémol hier à la moralisation. D'ailleurs les futurs projets de loi ne seront plus discutés au nom de la "moralisation de la vie publique ".

En savoir plus

Mais de la "confiance dans notre démocratie" a précisé le Garde des Sceaux.

Alors pourquoi préférer la "confiance" à la "moralisation" ?

Publicité

Parce que personne ne peut imaginer qu'un texte puisse rendre tous les acteurs de la vie publique vertueux

a justifié le Ministre de la Justice.

De plus, selon Le Canard Enchaîné, le Premier ministre n'était pas très chaud pour mettre en avant le terme "moralisation" , car en pleine affaire Ferrand, Edouard Philippe craignait que la "morale" revienne comme en effet boomerang, percuter le gouvernement.

Exit donc la "moralisation de la vie publique" , on s'en tiendra à la "confiance", quitte à nous endormir un peu.

Références

L'équipe

Eric Delvaux
Eric Delvaux
Éric Delvaux
Production
Eric Delvaux
Eric Delvaux
Éric Delvaux
Chronique