L'ancien président des Etats-Unis, Bill Clinton écoute sa femme, la candidate à l'élection présidentielle, Hillary Clinton, pendant sa campagne. Davenport, Iowa, 29 janvier 2016.
L'ancien président des Etats-Unis, Bill Clinton écoute sa femme, la candidate à l'élection présidentielle, Hillary Clinton, pendant sa campagne. Davenport, Iowa, 29 janvier 2016. ©Reuters - Brian Snyder
L'ancien président des Etats-Unis, Bill Clinton écoute sa femme, la candidate à l'élection présidentielle, Hillary Clinton, pendant sa campagne. Davenport, Iowa, 29 janvier 2016. ©Reuters - Brian Snyder
L'ancien président des Etats-Unis, Bill Clinton écoute sa femme, la candidate à l'élection présidentielle, Hillary Clinton, pendant sa campagne. Davenport, Iowa, 29 janvier 2016. ©Reuters - Brian Snyder
Publicité

C’est une hypothèse qu’il faut envisager. Car à 70 ans, Bill Clinton pourrait bien devenir non pas "The First Lady" mais "The First Pump".

Expérience inédite aux Etats-Unis : devenir « the first mate » c'est à dire « le premier partenaire ».

C'est ainsi que les journaux américains ont envisagé de qualifier l'époux de l'éventuelle présidente américaine. Hillary Clinton, interrogée il y a quelques jours a une préférence pour « the first gentleman ».

Publicité

De son côté Bill Clinton a toujours dit qu'il serait ravi d'endosser le rôle.

En revanche, il n'est pas certain de s'acquitter des missions d'usage, comme soutenir un programme caritatif qui ne fait pas trop de vague. Michelle Obama avait, elle, choisi de défendre un programme contre l'obésité chez les jeunes américains.Des missions caritatives qui ne sont d'ailleurs pas plus officielles que la dénomination de «First Lady».

L'équipe

Eric Delvaux
Eric Delvaux
Éric Delvaux
Production
Eric Delvaux
Eric Delvaux
Éric Delvaux
Chronique