Doit-on se méfier des cosmétiques vendus actuellement ?
Doit-on se méfier des cosmétiques vendus actuellement ? ©Getty -  Letizia Le Fur
Doit-on se méfier des cosmétiques vendus actuellement ? ©Getty - Letizia Le Fur
Doit-on se méfier des cosmétiques vendus actuellement ? ©Getty - Letizia Le Fur
Publicité

Comment est-il possible que des produits interdits soient toujours en vente ?

C’est un argument insupportable, disons le tout net. Il survient généralement dans la discussion quand on évoque la possibilité de manger moins de viande, de faire attention à la quantité de déchets dont on est responsable, d’utiliser des couches lavables pour les bébés, ou même de sortir du nucléaire.

Quel est-il cet argument aussi implacable que subtil ? Je vous le cite tel quel : “Oui c’est ça, et on retourne à l’âge de pierre aussi !”

Publicité

Alors là, on est soufflé. Que répondre ? Rien du tout. Quand on se prend un âge de pierre en pleine poire, on ne réplique pas avec un parpaing, ça risquerait de dégénérer.

Et voilà que je m’interroge. Est-ce qu’on s’hydratait la peau, à l’âge de pierre ? Parce que je tiens à ma crème de jour, moi, et je ne crois pas être la seule. Mais récemment, j’ai un peu paniqué. J’ai ouvert le placard de la salle de bain et j’ai eu envie de tout jeter à la poubelle : la crème hydratante, le dentifrice, le maquillage, le shampoing, la mousse à raser, les produits pour bébé.

A l’origine de cette envie soudaine, une enquête de l’UFC Que Choisir. Des produits épinglés parce qu’ils contiennent des ingrédients indésirables et même interdits. Comment est-il possible que des produits interdits soient toujours en vente ? On va poser la question au syndicat professionnel des cosmétiques.

J'attends vos questions, vos réactions, vos témoignages… sur franceinter.fr, sur l'appli France Inter en cliquant sur "réagir en direct" ou sur twitter #ledébatdemidi.

Nos invités

  • Fabienne MALEYSSON, journaliste à la rédaction l’ UFC Que choisir
  • Anne DUX, directrice des affaires scientifiques et réglementaires, en charge des affaires européennes à la FEBEA ( la Fédération des Entreprises de la Beauté), syndicat professionnel du secteur cosmétique
  • Guillaume D’ALESSANDRO, journaliste ; il a fait l'expérience de ne plus se laver pendant 30 jours, expérience qu'il relate dans la revue " We demain"

Programmation musicale

  • The Bear Snake, Bror Gunnar Jansson
  • Vis à vie, Calypso Valois
  • Eleanor Rigby, Kim Weston

L'équipe

Dorothée Barba
Dorothée Barba
Dorothée Barba
Production
Dorothée Barba
Dorothée Barba
Gabriel Debray
Collaboration
Camille Blanès
Collaboration
Fabrice Laigle
Réalisation