Couple de mariés ©Getty - Bravo
Couple de mariés ©Getty - Bravo
Couple de mariés ©Getty - Bravo
Publicité
Résumé

Il est souvent considéré comme le plus beau jour de la vie. Pensé pour être inoubliable, le mariage a moins la côte, concurrencé par le pacs, plus souple, mais il résiste malgré la pandémie. Et si on passe moins devant monsieur le maire, encore moins à l’église, se marier a-t-il encore un sens ?

En savoir plus

Il est souvent considéré comme le plus beau jour de la vie. Pensé pour être inoubliable et unique. Le riz ou les faux pétales de rose, le blanc virginal ou la robe couleur crème et ce cousin pénible qu’on ne voit plus. On l’invite ou pas ?

Concurrencé par le pacs, plus souple, le mariage a moins la côte, mais il résiste, malgré la pandémie. Vous pouvez embrasser la mariée, mais dans le respect des gestes barrières… ça casse un peu l’ambiance !

Publicité

Et si on passe moins devant monsieur le maire, encore moins à l’église, la cérémonie qui était une formalité devient aujourd’hui un évènement, un rituel, les liens restent sacrés même pour celles et ceux qui ne sont pas croyants.

Et tant pis si les chiffres rappellent que près d’un mariage sur deux se termine par un divorce.

Se passer la bague au doigt a-t-il encore un sens. 

Avec nous pour en parler :

  • Sibylle Gollac, chercheuse en sociologie au CNRS, co-autrice, avec Céline Bessière de l'ouvrage Le genre du capital. Comment la famille reproduit les inégalités, paru aux éditions La Découverte en 2020 ;
  • Florence Maillochon, sociologue du mariage ;
  • Jérémy Houssier, professeur de droit à l’Université Reims-Champagne Ardennes ;
  • Aude, jeune mariée
Références

L'équipe

Thomas Chauvineau
Thomas Chauvineau
Thomas Gentil
Réalisation
Sophie Peroy-Gay
Réalisation
Stéphane Ronxin
Réalisation
Colin Gruel
Réalisation
Matthieu Bellini
Réalisation