©Fotolia
©Fotolia
©Fotolia
Publicité

Le prénom dit-il beaucoup, voire trop, de ce que nous sommes ?

Avec
  • Jérôme Casey avocat au barreau de Paris et maître de conférence à l’université de Bordeaux
  • Eric Fottorino Journaliste et écrivain
  • Anne-Sophie Letac professeure en classes préparatoires au Lycée Lavoisier
  • Baptiste Coulmont

Léo, Louise, Britanny, Lucas, Emma, Kévin, Jennifer... Le prénom, c'est ce qui nous fait exister en tant qu'individu. Aux yeux des autres, mais aussi pour nous-mêmes. Pour les parents, c'est d'ailleurs toujours un moment délicat.

Le prénom raconte beaucoup, on peut en déduire le sexe, l'âge souvent, la provenance géographique et même l'origine sociale. Antoine, Gontran, Adélaïde ou Atef, le prénom n'a pas toujours eu l'importance qu'il a aujourd'hui. Avant la création de l'état civil, le surnom suffisait.

Publicité

On s'y accroche, à tel point qu'un projet de loi, en discussion actuellement et qui facilitera la possibilité de changer son prénom, fait débat.

Le prénom raconte-t-il plus que ce que l'on croit ?

L'équipe

Thomas Chauvineau
Thomas Chauvineau
Thomas Chauvineau
Production
Redwane Telha
Collaboration