Philippe Pétain et Pierre Laval en plein échange, 1943-1944 ©Getty - Keystone-France / Contributeur
Philippe Pétain et Pierre Laval en plein échange, 1943-1944 ©Getty - Keystone-France / Contributeur
Philippe Pétain et Pierre Laval en plein échange, 1943-1944 ©Getty - Keystone-France / Contributeur
Publicité
Résumé

Comment ces deux esprits profondément différents en sont venus à s'associer dès juin 1940 pour conduire la France sur le chemin tragique de la collaboration ? Philippe Collin étudie la rivalité que Philippe Pétain et Pierre Laval ont entretenue à la tête du régime de Vichy.

En savoir plus

Deux parcours différents, un même projet politique

Qui est Laval ? Rien au départ ne le prédestinait à partager le pouvoir avec Philippe Pétain, dont l'itinéraire est très différent. Mais comme lui, son engagement politique dans les années 1930 lui apporte une très forte popularité. Leur relation est d'abord teintée de fascination réciproque, de méfiance partagée qui justifient leur partage du pouvoir après la débâcle et l'Armistice en mai-juin 1940. Laval embrasse la politique de collaboration avec l'Allemagne nazie et le projet de révolution nationale de Pétain.

S'ils sont profondément différents l'un et l'autre, ils partagent néanmoins le sentiment d'être irremplaçables, d'être appelés à un grand destin. Nous verrons en quoi leurs différences ont au contraire davantage servi leur image. Analysons ce duo politique opportun structuré par une grande méfiance mutuelle.

Publicité

Les enjeux de leur rivalité politique à la tête de Vichy

Les tempéraments différents des deux hommes finissent par apparaître au grand jour dès l'hiver 1940 et viennent exacerber la concurrence qu'ils se livrent quant à celui qui aura le plus d'influence vis-à-vis de la conduite des relations avec l'Allemagne.

Si Pierre Laval a marché sur les plates-bandes du maréchal Pétain, en menant très souvent seul la politique de négociations et de collaboration avec l'Allemagne, il serait vain de considérer que Pétain avait les mains liées au point de se retrouver soumis à une politique exclusivement défendue par Laval et à laquelle il aurait été opposé. Pétain est resté fidèle jusqu'au bout dans son désir de collaborer avec l'Allemagne nazie pour honorer sa politique de révolution nationale. Il ne s'est jamais inscrit contre la politique de Laval. Leur opposition reposait sur une simple rivalité politicienne qui visait à incarner plus que l'autre l'image du chef providentiel aux yeux des Français et à l'égard des Allemands.

Le régime de Vichy et de la collaboration avec les nazis, Pétain et Laval l'ont incarné tous les deux en s'appuyant constamment l'un sur l'autre même s'ils n'avaient rien en commun. Si ce n'est d'avoir contribué au crime de l'humanité perpétué par les Nazis.

Intervenants

Yves Pourcher, historien et biographe de Pierre Laval.

Bénédicte Vergez-Chaignon, historienne et biographe de Philippe Pétain.

Équipe

Récit et production : Philippe Collin
Réalisation : Violaine Ballet
Lecture : Charles Berling
Attachés de production : Irène Ménahem, Frédéric Martin
Documentation sonore : Isabelle Fort-Rendu, Romain Couturier
Mixage : Basile Beaucaire

Références

Pétain : la formation du nouveau gouvernement, avril 1942

Le serment des légionnaires. Arrivée de Pétain à Saint-Etienne, mars 1941

Maréchal nous voilà. Rediffusion du dernier Éditorial de Philippe Henriot, juin 1944

Voyage de Mr Laval aux Etats-Unis, novembre 1931

Gaston Doumergue. Allocution du Président du Conseil : la sécurité de la France, juillet 1934

Léon Blum. Meeting du Front Populaire, mai 1936

La France et l’Angleterre déclarent la guerre, juin 1940

Hitler reçoit le président Laval, mai 1943

Pétain : Départ de Laval du gouvernement, décembre 1940

Maréchal nous voilà. Visite des écoles de l'Allier, juin 1943

Pétain : message de Noël 1940

Attentat de Paul Collette contre Pierre Laval et de Marcel Deat, août 1941

Le nouveau gouvernement de Vichy, mai 1942

Laval : "Je souhaite la victoire de l’Allemagne". Discours de politique générale, juin 1942

La milice de Darnand. Documentaire "Une volonté nous appelle", propagande de Vichy. Le SOL (Service d'Ordre Légionnaire) s'élargit pour constituer la Milice française, afin de poursuivre la lutte contre les ennemis de la Nation, janvier 1943

La milice française vous parle, avril 1944

Laval : la relève. Allocution radiophonique : la nécessité de la collaboration France-Allemagne, juin 1943

Laval : j’ai confiance dans mon pays. Discours de politique générale, juin 1942

La conférence quotidienne de Laval et Pétain. Documentaire "Une journée de travail de Pierre Laval", propagande de Vichy, janvier 1943

Films

"Pétain" de Jean Marboeuf, 1993

"La bataille du rail" de René Clément, 1946

"Laval le collaborateur" de Laurent Heynemann, 2021

"Les Thibault" de Jean Daniel Verhaeghe, 2003

"La chambre des officiers" de François Dupeyron, 2001

"Bon voyage" de Jean-Paul Rappeneau, 2003

"Le dernier été" de Claude Goretta, 1997

"Au-delà de la gloire" de Samuel Fuller, 1980

"L’année dernière à Vichy" - Documentaire de Paule Muxel et Bertrand de Solliers, 2008