La comédienne Claudia Cardinale en septembre 2011
La comédienne Claudia Cardinale en septembre 2011
La comédienne Claudia Cardinale en septembre 2011 ©Getty - Europa Press
La comédienne Claudia Cardinale en septembre 2011 ©Getty - Europa Press
La comédienne Claudia Cardinale en septembre 2011 ©Getty - Europa Press
Publicité
Résumé

Claudia Cardinale est à l’affiche de “Gebo et l’ombre” de Manoel de Oliveira. Après 54 ans de carrière et 130 films, le goût du danger reste son moteur principal. Au micro de François Busnel, l’actrice transmet son amour de la vie et de son métier.

avec :

Claudia Cardinale (Comédienne).

En savoir plus

Claudia Cardinale est heureuse d’avoir travaillé avec Manoel de Oliveira sur un rôle difficile dans le film “Gebo et l’ombre”. Elle admire ce réalisateur qui dirige encore à l’âge de 104 ans ! Elle raconte, stupéfaite, que Manoel de Oliveira arrivait sur le plateau après sa séance de natation.

Qu’est-ce qui fait courir Claudia Cardinale ? 

Depuis son plus jeune âge, Claudia Cardinale aime le danger :  "J’étais un garçon manqué, je me battais avec les mecs.” L’actrice explique qu'elle “était un peu folle”. “C’est quoi cette folie Claudia Cardinale ?” lui demande François Busnel. “Je voulais toujours prouver que la femme est plus forte que l’homme !” répond-elle. 

Publicité

Devenue femme, Claudia Cardinale marche toujours à la prise de risque : “Quand c’est trop facile ça ne m’intéresse pas. Moi j’aime bien le danger”. Tous les dangers. Dans Les Professionnels, elle refuse les doublures et réalise toutes les cascades.  

Claudia Cardinale partage la folie et le goût du risque avec son ami Jean-Paul Belmondo. Sur le tournage du film Le Mauvais chemin, Belmondo et elle “étaient deux fous déchaînés”. 

Une grande histoire d’amitié avec Luchino Visconti 

Une carrière, c’est aussi de la chance : “J’ai eu la veine de faire Le Guépard et Huit et demi en même temps” reconnaît Claudia Cardinale. Elle compare les deux grands réalisateurs. Avec Visconti, c’est comme du théâtre, il faut apprendre son rôle. Avec Fellini tout est improvisé. 

Claudia Cardinale parle avec tendresse de son ami Luchino Visconti : “J’avais un très très beau rapport avec Luchino.” Une relation faite de voyages et de cadeaux magnifiques. 

C’est dans Huit et demi de Fellini que l’on entend pour la première fois la voix de Claudia Cardinale en italien. En Tunisie où elle grandit, elle parle français. Ce n’est qu'adulte qu’elle apprend l’italien. 

Son métier d’actrice ? Une passion sans concession 

Grâce à ce métier, Claudia Cardinale réalise son rêve d’enfant, devenir exploratrice : “J’ai réussi, je suis allée partout dans le monde.” 

Claudia Cardinale aime son métier mais ne renonce jamais à ses principes. Elle rappelle qu’elle ne s’est jamais déshabillée : “Je ne voulais pas vendre mon corps” et déteste les liftings : “Tu dois accepter le temps qui passe.” Son intransigeance lui réussit : “J’ai 74 ans et je continue à travailler”. 

À la question du bonheur, Claudia Cardinale répond par “Mektoub”. Oui, elle croit au destin. Sa mère lui disait “Une étoile t’a toujours protégée”. 

Références

L'équipe

François Busnel, 2015
François Busnel, 2015
François Busnel
Production
Grégoire Louis
Collaboration
Vannina Scaglia
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation