Jean-Paul Rappeneau, réalisateur du film "Le Sauvage"
Jean-Paul Rappeneau, réalisateur du film "Le Sauvage" ©Maxppp - PhotoPQR/Ouest-France
Jean-Paul Rappeneau, réalisateur du film "Le Sauvage" ©Maxppp - PhotoPQR/Ouest-France
Jean-Paul Rappeneau, réalisateur du film "Le Sauvage" ©Maxppp - PhotoPQR/Ouest-France
Publicité

Le Sauvage de Jean-Paul Rappeneau sort à nouveau en salle. A cette occasion et dans ce long entretien, le réalisateur raconte sa carrière, ses collaborations avec Deneuve, Montand, Belmondo, Adjani, Depardieu et dévoile ses secrets de fabrications.

Avec

Jean-Paul Rappeneau fait partie des figures du cinéma français. Passez près d'une heure en sa compagnie, pour entendre parler de littérature, de cinéma, d'acteurs et d'actrices.

La littérature comme matière première

Jean-Paul Rappeneau révèle que la littérature est toujours quelque part dans les débuts de ses films. “Cyrano de Bergerac” et “Le Hussard sur le toit” sont des filiations évidentes. Moins évident : le “Le Roi Lear” de Shakespeare est à l’origine de “Tout Feu tout flamme”.

Publicité

Rappeneau collabore avec Patrick Modiano qu’il considère comme le meilleur écrivain français vivant. Une enfance pendant la seconde Guerre Mondiale les rapproche ; ils écrivent ensemble “Bon voyage”, son film préféré.

Le tournage du film “Le Sauvage”

Dans cet entretien, Jean-Paul Rappeneau fait des révélations sur les origines du film “Le Sauvage”. La lecture d’un livre très sombre de Joseph Conrad lui inspire le scénario et il fait sienne la phrase d’Howard Hawks : “Donnez-moi un bon drame, je vous en ferai une bonne comédie”.

Alain Delon et Jean-Paul Belmondo dans “Le Sauvage” ?

Delon et Belmondo ont failli jouer dans “Le Sauvage”, c’est finalement Yves Montand qui obtient le rôle-titre. La confiance est au cœur de ses collaborations avec les plus grandes stars du cinéma français. Isabelle Adjani demande à tourner avec lui, Catherine Deneuve estime qu’il est le seul capable de s’identifier aux personnages féminins. Sa collaboration avec Gérard Depardieu ? En silence et dans le respect !

Les projets déçus

Une carrière de réalisateur est faite de projets inaboutis. Jean-Paul Rappeneau ne parvient pas à adapter “Belle du seigneur” et ne finit pas “Liaisons étrangères” : il reconnait avec regret que l'exigence de la beauté a un coût.

L'équipe