La cycliste Marianne Vos de l'équipe Jumbo-Visma célèbre la fin de la deuxième étape du Tour de France féminin le 25 juillet 2022 qu'elle a remportée. ©AFP - BERTRAND GUAY
La cycliste Marianne Vos de l'équipe Jumbo-Visma célèbre la fin de la deuxième étape du Tour de France féminin le 25 juillet 2022 qu'elle a remportée. ©AFP - BERTRAND GUAY
La cycliste Marianne Vos de l'équipe Jumbo-Visma célèbre la fin de la deuxième étape du Tour de France féminin le 25 juillet 2022 qu'elle a remportée. ©AFP - BERTRAND GUAY
Publicité
Résumé

Troisième étape ce mardi 26 juillet 2022 du Tour de France féminin entre Reims et Epernay dans la Marne. Hier c'est Marianne Vos qui a revêtu le maillot jaune, un juste retour des choses pour cette cyclistes qui a milité pour le retour du Tour de France féminin.

En savoir plus

Malgré les nombreuses chutes hier, le Tour de France repart aujourd'hui, mardi 26 juillet 2022, pour la troisième étape, cap à l'Est avec 133 kms de Reims à Epernay, en Champagne. Tout sauf un hasard cette arrivée à Epernay. Nous sommes sur les traces du Tour 1903, le premier pour les hommes. Les traces aussi d'un certain Julian Alaphilippe qui s'était imposé à Epernay, en 2019, y décrochant au passage son tout premier maillot jaune. Chez les femmes, le phénomène de ce début de Tour, c'est Marianne Vos, qui remporte un succès bien mérité. Ecoutez les explications de Fanny Lechevestrier, journaliste à la Direction des Sports de Radio France.

La nouvelle Eddy Merckx

Départ de cette 3e étape, à 13 heures, avec donc Marianne Vos en jaune au début de l'épreuve. Elle est est à la fois l'histoire du cyclisme, la plus titrée des coureuses, celle qui a tout gagné, des plus grandes classiques aux championnats du monde en passant par les Jeux Olympiques, au point d'être comparée dans le milieu à Eddy Merckx. Mais Marianne Vos, c'est aussi celle qui a su donner un avenir au cyclisme. Elle, qui à 35 ans, a eu maintes fois envie de raccrocher, de mettre fin aux sacrifices, sauf qu'une épreuve lui manquait, un maillot l'empêchait d'arrêter : le jaune du Tour de France, persuadée que les coureuses avaient besoin de leur Tour pour changer de dimension. Et cela fait dix ans que la championne le clame haut et fort, jusqu'à rencontrer Christian Prudhomme, le patron du Tour, pour l'implorer de passer à la vitesse supérieure, pour lui parler de la médiatisation que la course offrirait aux coureuses, au cyclisme féminin.

Publicité

Marianne Vos en jaune, symbole du Tour de France féminin

Voilà pourquoi voir Marianne Vos, hier soir en jaune sur le podium, sonnait comme un symbole. Comme un juste retour des choses pour cette pionnière qui a porté l'évolution du cyclisme depuis 16 ans. Et on en comprenait mieux tout le chemin parcouru en l'écoutant expliquer, émue, qu'elle allait devoir afficher de longues heures ce maillot sur un mur de sa chambre d'hôtel pour réaliser ce qui arrivait.