Que voir au cinéma cette semaine ? L'avis des critiques du Masque ©Getty - Dimitri Otis
Que voir au cinéma cette semaine ? L'avis des critiques du Masque ©Getty - Dimitri Otis
Que voir au cinéma cette semaine ? L'avis des critiques du Masque ©Getty - Dimitri Otis
Publicité
Résumé

Les critiques ont vu "Elvis" de Baz Luhrmann, avec Austin Butler dans le rôle du King et Tom Hanks dans celui de son impresario, "Les gouts et les couleurs" de Michel Leclerc, "El buen patron" de Fernando Léon de Aranoa, "Le chemin du bonheur" de Nicolas Steil... Faut-il aller voir ces films ?

En savoir plus

Avec les critiques :

  • Eva Bettan (France Inter)
  • Sophie Avon (Sud-Ouest)
  • Eric Neuhoff (Le Figaro)
  • Michel Ciment (Positif)

Elvis, de Baz Luhrmann

avec Austin Butler dans le rôle du King et Tom Hanks dans celui de son impresario, le mystérieux et toxique Andreas Cornelis van Kuijk, alias colonel Parker. Le biopic se concentre sur cet escroc, qui a géré la carrière musicale et cinématographique de Presley dans l’Amérique des Trente Glorieuses.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

33 min

Les Goûts et les couleurs, de Michel Leclerc

Daredjane (Judith Chemla), une icône rock des années 70 disparaît. La jeune chanteuse Marcia (Rebecca Marder), qui était devenue son assistante et la co-autrice de certaines chansons, doit convaincre l’unique ayant-droit, Anthony (Félic Moati), qui n’a jamais aimé la musique de sa parente, de lui céder les droits de l’ultime album.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

El Buen Patron, de Fernando Léon de Aranoa

Julio Blanco (Javier Bardem), patron d'une entreprise de balances industrielles, attend la visite d'une commission qui décidera de l’attribution d’un prix local d'excellence dans les affaires. Il s’agit donc de tout faire pour que l’entreprise soit reluisante, seulement voilà tout semble conspirer contre Julio Blanco.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le Chemin du bonheur, de Nicolas Steil

A Bruxelles, dans les années 80, Saül (Simon Abkarian), tient un restaurant dédié au 7ème art. Enfant, Saül a miraculeusement échappé à la Shoah, il a été caché par une Juste à Bruxelles et n’a jamais cessé de vouloir faire du cinéma. Et aujourd’hui, Saül encourage son jeune neveu à écrire, sur la Shoah, son premier scénario.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

I Am Your Man, de Maria Schrader

Alma (Maren Eggert), qui travaille au musée du Proche-Orient, à Berlin, accepte de se prêter à une expérience : vivre, pendant trois semaines, avec Tom, un robot humanoïde (Dan Stevens), qui est programmé pour correspondre à la définition de l’homme idéal : il doit rendre Alma heureuse.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L’Homme parfait, de Xavier Durringer

Florence (Valérie Karsenti), qui est débordée dans sa vie familiale et professionnelle, achète un robot à l'apparence humaine, Bobby (Pierre-François Martin-Laval), pour effectuer les tâches ménagères et s'occuper des enfants. Cet homme parfait va rendre fou de jalousie son mari Frank (Didier Bourdon).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les films préférés des critiques et leurs conseils avisés

Références

L'équipe

Jérôme Garcin
Production
Xavier Pestuggia
Réalisation
Lysiane Sellam
Collaboration