Le musicien et compositeur Max Richter ©AFP - MATT WINKELMEYER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
Le musicien et compositeur Max Richter ©AFP - MATT WINKELMEYER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
Le musicien et compositeur Max Richter ©AFP - MATT WINKELMEYER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
Publicité
En savoir plus

Dix ans après "Recomposed by Max Richter", le compositeur le plus streamé au monde poursuit son travail de réarrangement de Vivaldi, ou comment faire vivre la musique baroque à l'ère du numérique !

Il s’appelle Max Richter, c’est un britannique né en Allemagne, et aujourd’hui ses chiffres d’écoute en ligne (plus de 3 milliards) dépassent de nombreux artistes du rap et de la Pop. Avec son tube « Sleep », une berceuse longue de 8H24, il déplace les foules qui vont l’écouter… en sac de couchage ! Et puis Richter c’est l’homme d’un pari fou : recomposer les Quatre Saisons.

Publicité

« Spring 1 » a été utilisé dans des défilés de mode, mais aussi des séries des films, des pièces de théâtre, des ballets ou des numéros de patinage bref c’est aussi un tube. Une version redécoupée et transformée des Quatre Saisons, qui comme le rappelaient nos confrères de France Musique…
"Ne sont pas une pizza !"
"Le Quattro Stagioni" c’est ça !

Chef d’œuvre baroque signé Antoni Vivaldi, « Les Quatre Saisons » avaient perdu de leur puissance et de leur goût, à force de rabâchages. Notamment dans des versions dégradées de musiques d’attentes.
Max Richter les a donc projetées au 21ème siècle avec ce mix d’électronique et d’acoustique, de classique et de post minimalisme qui le caractérise. A vrai dire vous avez forcément déjà entendu l’une de ses compositions…

Avec une cinquantaine de musiques de films et de séries, Max Richter est partout derrière vos écrans. De « Black Miror » à « The Crown » en passant par « The Left Overs » série culte dont on écoute ici le thème principal. Côté long-métrages, il signe la BO du grand film d’animation « Valse avec Bachir » dès 2008 et tout récemment celle d’"Ad Astra" de James Gray.
Aujourd’hui, Richter re-recompose les Quatre Saisons et y ajoute des cordes en boyau ! Miam

« Summer 1 » c’est du pré-post-punk ! Un son granuleux que Richter a obtenu avec des instruments d’époque, parfois mélangés au synthétiseur le plus funky de tous les temps, le Moog.

« Grâce au streaming, la culture musicale est devenue multiforme »
dit Richter qui a su traduire cet incroyable décloisonnement des styles, des hiérarchises, et des époques. Ca ne fait que commencer !
« The New Four Seasons » le nouvel album du compositeur prodige Max Richter sort demain (Deutsche Grammophon)

Références

L'équipe

Mathilde Serrell
Production
Lucie Lemarchand
Collaboration
Jérôme Boulet
Réalisation