La chanteuse-conteuse Marine Bercot  sort "Ravi(es)", son troisième album (label / Éditions Gérard Davoust).
La chanteuse-conteuse Marine Bercot sort "Ravi(es)", son troisième album (label / Éditions Gérard Davoust).
vidéo
La chanteuse-conteuse Marine Bercot sort "Ravi(es)", son troisième album (label / Éditions Gérard Davoust). - Sylvain Gripoix
Publicité
Résumé

Marine Bercot présente "Ravi (e)s" un troisième album qui l'installe définitivement comme poétesse et slameuse, fortement inspirée par l'univers de Tom Waits et Ani di Franco. "Quand je chante, je suis animée par de la joie" d'où le titre de son nouvel album.

En savoir plus

Marine Bercot, une artiste singulière !

Auteure, interprète qui ne mâche pas ses mots, et vous allez comprendre pourquoi je prends soin de ne pas l’appeler chanteuse. Elle se raconte sur des sonorités rock dans son troisième album « Ravi (e)s » écrit entre Berlin et New-York

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L’album s’ouvre par une déclaration d’amour à Berlin, mais c’est en prison que Marine Bercot a d’abord fait découvrir ses chansons, devant un auditoire de femmes et d’hommes en détention pour de longues peines. Dès la première écoute, on devine les influences de Gainsbourg et Bashung. Dans cet album, elle met en scène et en musique ses sentiments et ses expériences, en remplaçant, au fil des titres, le chant par le slam.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Quand on parle, on est plus libre d’appuyer, de dire différemment, plus libre du rythme.» confie Marine Bercot . 

"Ravi(es)", un album riche où l’electro-rock et le jazz se marient parfaitement bien au slam et à la poésie .

Je chante parce que j’écris »

Elle aurait pu choisir les studios de cinéma comme sa célèbre sœur, l'excellente comédienne et réalisatrice Emmanuelle Bercot, mais l’écriture est une seconde nature pour elle qui a commencé très tôt, à l’âge de 5 ans.

Et puis, il y a aussi, le défi d’engager la voix et le corps dans la création, touchée par la foudre d’un certain Tom Waits et son Get Behing the Mule.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Cette quête de matière et de consistance, Marine Bercot l’a donc trouvée là, dans la puissance de Tom Waits. Au fil des années, et après la création de son propre  groupe, le « Marine Band », elle a pris le temps de construire son univers atypique, entre cabaret postmoderne et hip-hop lettré, d’une voix aux accents tantôt doux, tantôt graves pour mettre fin aux non-dits…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La violence des secrets de famille et la force de les surmonter grâce aux pouvoirs libérateurs des mots et des sons, Marine Bercot se pose là, avec sa musique conçue pour ravir nos cœurs et nos oreilles comme de la littérature écrite sur du papier à musique .

Marine Bercot, « Ravi (e)s » déjà disponible

Références

L'équipe

Aline Afanoukoé
Production