Lula avec des supporters des Corinthians
Lula avec des supporters des Corinthians - Parti des travailleurs brésiliens
Lula avec des supporters des Corinthians - Parti des travailleurs brésiliens
Lula avec des supporters des Corinthians - Parti des travailleurs brésiliens
Publicité

En ce jour d'élection présidentielle au Brésil, on va remonter le temps et vous parler d'une époque où le foot était un terrain d'engagement politique. C'était dans les années 80, et ça s'appelait la Démocratie Corinthiane. Son héritage est plus fort que jamais avec cette élection.

Mercredi, à Sao Paulo, rendez-vous de campagne de Lula avec le monde du sport brésilien,
l’ex président et candidat de la gauche pose pour la photo après son discours.
À sa droite, la grande carrure, les cheveux longs et bruns de Walter Casagrande, ancien internationale et un des pilliers, avec Socrates, de la démocracie conrinthiane.

Walter Casagrande, ancien internationale et un des pilliers, avec Socrates, de la démocracie conrinthiane.
Walter Casagrande, ancien internationale et un des pilliers, avec Socrates, de la démocracie conrinthiane.
© Radio France - Alexandre Berthaud

Comme beaucoup d’anciens de la démocratie Corinthiane, il a choisi Lula, surtout pour faire barrage à Jair Bolsonaro

Publicité

"Il veut détruire la démocratie, mais en réponse à ce comportement, les défenseurs de cette démocratie se sont réunis."

Et parmi ces groupes, la Démocratie Corinthiane a toujours une place. Plus que les joueurs de l’époque, ce sont maintenant les supporters des Corinthians qui font revivre l’esprit de la Démocratie… EN 2020, pendant la pandémie, Jair Bolsonaro multiplie les attaques à la démocratie et ses partisans descendent dans la rue pour demander un coup d’état. La réaction vient des supporters de FOOT, menés par ceux des Corinthians. Danilo, membre des Gavioes da Fiel, plus grand kop du club, "Une bonne partie de la population ne veut plus écouter les politiques. On avait besoin de construire une unité, un mouvement qui parle à tout le monde. C’est pour ça qu’on a décidé que dans ce contexte il fallait se réunir sous une bannière, celle de la Démocratie."

Très vite des supporters d’autres clubs manifestent aussi et tentent de mobiliser dans les périphéries, des lieux où les idées de Jair Bolsonaro résonnent fortement. Une nouvelle fois le club des Corinthians, deuxième club en nombre de supporters dans le pays, est en pointe.

Supporters du club des corinthians
Supporters du club des corinthians
© Radio France - Midia Ninja

Pour comprendre pourquoi, direction l’université PUC Sao Paulo, dans le bureau de José Paulo Florenzano, spécialiste de l’histoire politique du football brésilien, "C’est le plus grand groupe de supporter de l’Etat de Sao Paulo, le plus industrialisé du pays, r****apidement c’est devenu le club du peuple et donc le club des noirs. Tout ça a été renforcé avec l’expérience Démocratie Corinthiane, un moment de cristallisation d’une tradition démocratique dans le club." Et si l’identité des Corinthians perdure dans le temps, c’est aussi grâce à un travail de mémoire.

Nous sommes au siège du club multisport des Corinthians, dans le quartier populaire de Tatuapé, Silvio est évidemment supporter de foot, mais travaille au département natation. Il est membre du comité de préservation de la mémoire du club, "A chaque fois, avant les compétitions de jeunes, j’emmène les jeunes au mémorial, je raconte l’histoire de ces travailleurs qui se sont réunis au coin de la rue pour former le club."
Alors que la majorité des élites du football soutiennent généralement le pouvoir, les Corinthians gardent le cap, avec pour boussole le mot Démocratie…

L'équipe

Alexandre Berthaud
Alexandre Berthaud
Alexandre Berthaud
Journaliste