Xavier Mathias, maraicher et formateur à l'école du Breuil. ©Radio France - Antoine LY
Xavier Mathias, maraicher et formateur à l'école du Breuil. ©Radio France - Antoine LY
Xavier Mathias, maraicher et formateur à l'école du Breuil. ©Radio France - Antoine LY
Publicité
Résumé

¾ des fleurs vendues chez nous, proviennent de l’étranger, notamment des Pays-Bas et aussi d’Amérique du sud et d’Afrique. Mais de plus en plus de jeunes floricuteurs français se lancent dans ce secteur. Pour se former, ils peuvent compter sur une institution.

En savoir plus

De plus en plus de jeunes floricuteurs français se lancent dans ce secteur. Pour se former, ils peuvent compter sur une institution.

C’est l’école Du Breuil, à Paris. Elle se trouve au cœur du bois de Vincennes. Depuis 150 ans, elle forme des horticulteurs et des floriculteurs. Près de 2 500 personnes chaque année en sortent diplômées. Sur 10 hectares, les formateurs leurs enseignent tout l’art du jardinage et du maraichage. La culture de fleurs attire de plus en plus de candidats. Un phénomène timide mais en constante progression.

Publicité

Quand je m’y suis rendu, un groupe d’une vingtaine d’apprentis jardiniers et maraichers écoutaient attentivement leur enseignant, Xavier Mathias… Maraicher professionnel.

Références