Episode 1 : Les débuts de la désobéissance, Cécile Marchand
Episode 1 : Les débuts de la désobéissance, Cécile Marchand
Episode 1 : Les débuts de la désobéissance, Cécile Marchand ©Radio France - Caroline Gillet
Episode 1 : Les débuts de la désobéissance, Cécile Marchand ©Radio France - Caroline Gillet
Episode 1 : Les débuts de la désobéissance, Cécile Marchand ©Radio France - Caroline Gillet
Publicité
Résumé

Cette semaine et ce vendredi soir dans Foule Continentale, immersion dans un QG de militant·e·s pour le climat. Aux côtés de Cécile Marchand, 25 ans, on part à la découverte de la désobéissance civile et d'actions pacifiques secrètes. Dans cet épisode, rendez-vous Place de la République. Pour Cécile, tout commence ici.

avec :

Cécile Marchand (Militante climat avec Alternatiba et Les Amis de la Terre).

En savoir plus

Quand Cécile arrive Place de la République, les souvenirs l'assaillent. Elle se souvient de cette journée, en 2015, où, du haut de ses 19 ans, elle s'est retrouvée pour la première fois à prendre la parole devant vingt mille personnes, un peu tremblante, en restant bien accrochée à ses notes. C'était il y a six ans, déjà, pour un tour à vélo de cinq mille huit cents kilomètres organisé par Alternatiba, une association que Cécile n'a jamais quittée. Aujourd'hui, bien sûr, les choses ont un peu changé. Cécile est plus assurée et a l'habitude des discours. Mais elle reste animée par la même flamme : celle de se battre sans cesse, toujours sans violence, pour le climat. Sa meilleure arme ? La désobéissance. 

Place de la République, c'est un peu là que je me suis formée politiquement, en dehors des mes études. C'est là que mon cœur vibrait.

Publicité

Une militante qui n'a pas froid aux yeux 

Cécile est depuis de longues années bénévole pour Alternatiba et travaille également pour l'association les Amis de la Terre. Dans son QG, elle parle avec passion de son engagement sans faille, celui qui occupe une très grande place dans sa vie. Blocage de la défense, marches pour le climat, vol de chaises dans une banque, etc., les actions sont nombreuses et variées. Parfois, elles ont conduit à son arrestation et à sa mise en garde à vue. En octobre 2020, Cécile est passée en appel, au Palais de Justice de Paris. Elle était jugée pour avoir participé à des décrochages du portrait du Président Emmanuel Macron. 

Il y a très longtemps, je m'étais dit : "il faut qu'on fasse quelque chose avec ces portraits de Macron, je suis sûre qu'il y a une action géniale à faire avec."

6 min
6 min

Pour aller plus loin

36 min
Références

Programmation musicale

L'équipe

Caroline Gillet
Caroline Gillet
Caroline Gillet
Production
Margot Page
Collaboration