Visite du Data Center lancé près de l’aéroport de Keflavik par Daniel Jonsson, « large scale cryptocurrency mining specialist ».
Visite du Data Center lancé près de l’aéroport de Keflavik par Daniel Jonsson, « large scale cryptocurrency mining specialist ». ©Radio France - Giv Anquetil
Visite du Data Center lancé près de l’aéroport de Keflavik par Daniel Jonsson, « large scale cryptocurrency mining specialist ». ©Radio France - Giv Anquetil
Visite du Data Center lancé près de l’aéroport de Keflavik par Daniel Jonsson, « large scale cryptocurrency mining specialist ». ©Radio France - Giv Anquetil
Publicité

Le numérique est énergivore, Greenpeace a estimé que si Internet était un pays, il serait classé dans le top 5 des plus gros consommateurs mondiaux d’électricité. Comme nous produisons toujours plus de datas (données), les émissions de CO2 liées à notre activité numérique ont maintenant dépassé celles de l’aviation.

Data Center
Data Center
© Radio France - Giv Anquetil

Un petit pays comme l’Islande n’hésite pas à attirer les centres de données et autres fermes à bitcoin en mettant en avant son climat froid (qui permet de faire l’économie de circuits de refroidissements) et surtout ses énergies renouvelables (géothermie et hydroélectricité). Cet argumentaire écolo a l'air de prendre, puisque la consommation d’énergie des datas centers y double tous les ans, au point qu’elle a dépassé celle de tous les foyers des 360 000 citoyens ce petit pays.

Eldar Mining à Reykjavik, un jeune ingénieur qui, après avoir travaillé pour la société Advania (un des leaders en Islande) lance sa propre ferme à Bitcoins et autres cryptomonnaies.
Eldar Mining à Reykjavik, un jeune ingénieur qui, après avoir travaillé pour la société Advania (un des leaders en Islande) lance sa propre ferme à Bitcoins et autres cryptomonnaies.
© Radio France - Giv Anquetil