Romain Félix et Tran Phi Vu, de la Ferme Urbaine sur les toits de l'hôpital Debré à Paris
Romain Félix et Tran Phi Vu, de la Ferme Urbaine sur les toits de l'hôpital Debré à Paris
Romain Félix et Tran Phi Vu, de la Ferme Urbaine sur les toits de l'hôpital Debré à Paris ©Radio France - Antoine LY
Romain Félix et Tran Phi Vu, de la Ferme Urbaine sur les toits de l'hôpital Debré à Paris ©Radio France - Antoine LY
Romain Félix et Tran Phi Vu, de la Ferme Urbaine sur les toits de l'hôpital Debré à Paris ©Radio France - Antoine LY
Publicité
Résumé

85 % des fleurs vendues chez nous, proviennent de l’étranger. Mais on assiste à un phénomène nouveau…la relocalisation de la production de fleurs.

En savoir plus

Pour proposer une alternative à cette offre provenant notamment des Pays-Bas, et aussi d’Amérique du Sud et d’Afrique, de jeunes floriculteurs lancent leurs propres productions….en ville.

C’est le cas de Romain Félix et de son associé Tran Phi Vu. Il y a 2 ans, cet ancien ingénieur télécom et cet ex réparateur de vélo, ont créé la « ferme florale ». Ils font pousser près de 200 variétés de fleurs, toutes de saison bien sûr, dans un endroit insolite : les toits de…l’hôpital Robert Debré à Paris. 850 mètres carrés de parcelles répartis sur les terrasses de l’établissement de santé.

Publicité

Et je dois bien l’avouer, sans leurs explications préalables, je ne les aurai jamais retrouvés…tant l’hôpital est grand.

Références