L'arrivée du printemps est souvent synonyme d'injonction au rangement de la maison
L'arrivée du printemps est souvent synonyme d'injonction au rangement de la maison
L'arrivée du printemps est souvent synonyme d'injonction au rangement de la maison ©AFP - AFP
L'arrivée du printemps est souvent synonyme d'injonction au rangement de la maison ©AFP - AFP
L'arrivée du printemps est souvent synonyme d'injonction au rangement de la maison ©AFP - AFP
Publicité
Résumé

Auteure du best-seller « La Magie du rangement », la Japonaise Marie Kondo s'invite dans des foyers américains pour leur venir en aide dans une série diffusée sur Netflix.

avec :

Guillemette Faure (Chroniqueuse Le Monde M), Christine Castelain-Meunier (Sociologue au CNRS à l'origine du congé de paternité).

En savoir plus

Fabienne Sintes : "En général, quand je range mon bureau, ça terrorise mes collègues. Surtout Fabrice, le réalisateur du 18/20, parce qu'il est assis juste à côté de moi. En général ça veut dire soit que je suis en colère. Soit que j'ai besoin de vacances. Des fois c'est les 2. Dans ces cas-là, y'a plus rien qui dépasse. Rangement par le vide. BOUM! Poubelle. Sauf une vielle photo de colargol et une boite de chewing-gum ouverte. Jusqu'à ce que je me laisse à nouveau déborder et là patatra, ça recommence. Et puis de toute façon, mon boxon c'est mon boxon !"

Pourtant, le rangement est devenu un art de vivre. Sinon un filon. Vous avez tous, de près ou de loin, entendu parler de Marie Kondo, cette japonaise qui dans des épisodes de Netflix ou sur Youtube vous apprend à tout bien ranger. 

Publicité

Ça pourrait s'appeler "J'irai ranger vos placards" Ça s’appelle L'art du rangement, son livre La magie du rangement a été vendu à 8 millions d'exemplaires dans le monde. Preuve qu'on a tous en nous un lit au carré et des boites bien empilées dans le frigo qui sommeillent.

Alors puisque c'est le printemps et qu'on met tous nos placard au régime avant l'été ; qu'est-ce que ça procure le rangement ? Ça vous fait flipper? C'est thérapeutique ? Bénéfique ? Et du coup, pourquoi on garde tant de choses ? Ça nous rassure ? Quelle est la valeur que l'on met bêtement dans un canard-gédéon en plastique qu'on traîne depuis des lustres ? Dans un t-shirt déchiré au col mais qu'on adore ? Je vous passe les pantalons dans toutes les tailles. Nos objets nous racontent notre propre histoire. Est-ce qu'on n'a plus de passé si on se sépare de nos objets ? 

Références

L'équipe

Fabienne Sintès, de 18h à 20h avec "Un jour dans le monde" et "Le téléphone sonne".
Fabienne Sintès, de 18h à 20h avec "Un jour dans le monde" et "Le téléphone sonne".
Fabrice Laigle
Réalisation
Amélie Stadelmann
Coordination