Plus de 9 millions de personnes vivent seules aujourd'hui en France selon l'Insee.
Plus de 9 millions de personnes vivent seules aujourd'hui en France selon l'Insee.
Plus de 9 millions de personnes vivent seules aujourd'hui en France selon l'Insee.  ©Getty - 	Rakratchada Torsap / EyeEm
Plus de 9 millions de personnes vivent seules aujourd'hui en France selon l'Insee. ©Getty - Rakratchada Torsap / EyeEm
Plus de 9 millions de personnes vivent seules aujourd'hui en France selon l'Insee. ©Getty - Rakratchada Torsap / EyeEm
Publicité
Résumé

« Je me sens bien seul.e. ». Solitaires et fiers de l’être, ils ne veulent rien d’autre que leur propre compagnie. Si rester chez soi et ne voir personne est la hantise de certains, c’est le bonheur des autres. Le vôtre peut-être ? On en parle !

avec :

Fabrice Midal (Docteur en philosophie, auteur).

En savoir plus

Tout.e. seul.e. et alors ? 

« Elle est seule, invite-là ! », « il vit seul, ça ne doit pas être marrant tous les jours. » 

Pourtant non, la solitude n’est pas toujours imposée, elle n’est pas toujours liée à une pathologie, une névrose ou une dépression. Quelques solitaires (à tendance asociales) n’aiment rien tant que leur seule compagnie. 

Publicité

La peur de s’attacher, le complexe de supériorité, un comportement liée à un souvenir traumatique, on nous dit que ce choix résulte bien souvent de l’enfance. 

Une chose est sûre, les mœurs évoluent et de plus en plus de Français.e. vivent seul.e. 

Et vous ? Aimez-vous être seul.e. ? Préférez-vous vivre seul.e. ? Comment l’expliquez-vous ? 

Assumez-vous les dîners, les vacances, les loisirs en solo ? 

On en parle avec le philosophe Fabrice Midal, auteur de Sauvez votre peau ! : devenez narcissique et Foutez-vous la paix ! : Et commencez à vivre. 

Références

L'équipe

Fabienne Sintès, de 18h à 20h avec "Un jour dans le monde" et "Le téléphone sonne".
Fabienne Sintès, de 18h à 20h avec "Un jour dans le monde" et "Le téléphone sonne".
Fabienne Sintes
Production
Antoine Lifaut
Collaboration
Fabrice Laigle
Réalisation
Amélie Stadelmann
Collaboration