La justice est-elle laxiste ?
La justice est-elle laxiste ?
La justice est-elle laxiste ? ©Getty - Peter Dazeley
La justice est-elle laxiste ? ©Getty - Peter Dazeley
La justice est-elle laxiste ? ©Getty - Peter Dazeley
Publicité
Résumé

Les verdicts récemment rendus des affaires Halimi et Viry-Châtillon ont suscité colère et incompréhension parmi différentes catégories de la population. Comment ces décisions de justice ont-elles pu provoquer un tel mécontentement ?

avec :

Patrick Klugman (avocat), Sarah Massoud (Magistrate et secrétaire nationale du Syndicat de la Magistrature.), Corinne Audouin (Journaliste au service Enquêtes-Justice de France Inter), Martine Herzog-Evans (Professeur de droit pénal à l'Université de Reims, spécialiste de droit de l'exécution des peines et de criminologie).

En savoir plus

Dimanche, le Conseil supérieur de la magistrature s’est insurgé contre la « mise en cause de la justice » suite au rendu récent de deux verdicts : ceux des affaires Halimi et Viry-Châtillon. Les détracteurs de ces arrêts s’indignent contre les décisions d’irresponsabilité pénale du prévenu dans la première affaire, et d’acquittement de plusieurs mis en cause dans la seconde. 

Différentes manifestations ont eu lieu hier et la semaine dernière pour témoigner de l’incompréhension suscitée par ces verdicts. Selon le magistrat Denis Salas, c’est avant tout l’opacité de la justice qui explique celle-ci. Qualité approximative des procédures, technicité croissante de l’application des peines…. Nombreuses sont les raisons évoquées par les magistrats pour dénoncer, au-delà de ces deux affaires, une perte de confiance du public en la justice.

Publicité
  • Comment redonner confiance en la justice ? 
  • La contestation de ces arrêts menace-t-elle l’indépendance de la justice ou bien permet-elle de mettre au jour certains égarements ?  
  • Le projet de loi sur l’irresponsabilité pénale annoncé par le gouvernement pour fin mai permettra-t-il de pallier ces déficiences ?

Toutes vos questions et vos témoignages au standard de Radio France - 01 45 24 70 00 -, sur l'application France Inter et par e-mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com.

Avec nous pour en parler 

  • Patrick Klugman est avocat au barreau de Paris.
  • Sarah Massoud est magistrate, Secrétaire nationale du Syndicat de la magistrature.
  • Martine Herzog Evans est professeure de droit pénal à l’Université de Reims. 
  • Avec Corinne Audouin, journaliste au servec Enquêtes Justice à France Inter.
Références