France Inter
France Inter
Publicité

Hier, le mandat d'arrêt contre Nelson Mandela a été vendu 130 550 dollars. Pas le document original, qui ne quittera pas le musée mais sa version numérique autrement dit NFT. De quoi parle-t-on? Et à quoi ça peut bien servir?

Avec

Hier, le document original du mandat d'arrêt contre Nelson Mandela, daté de 1961 a été vendu 130 550 dollars. Il est tout jauni, tout abîmé. Et ne quittera pas pour autant les archives d'un musée de Johannesburg, où il est conservé depuis 2006.

Ce qui s'est vendu, c'est le NFT de ce document. Autrement dit sa version numérique. L'acheteur a reçu un jeton qu'on pourrait assimiler à un certificat d'authenticité.

Publicité

Il y a peu, le fils de John Lennon a vendu des objets appartenant à son père. Mais pas les objets eux mêmes, comme les guitares n'ont pas bougé. Il a encore une fois vendu des NFT de ces objets.

L' Ukraine, vient de créer un musée en ligne pour relater sa guerre avec la Russie par le biais de NFT. Les Pussy Riots par exemple, ont crée un drapeau ukrainien numérique vendu plus de 6 millions de dollars.

Mais c'est quoi, ces NFT?  Dont le marché représentait en 2020 70 millions de dollars dans le monde?

NFT ça veut dire Non Fungibles Tokens. Des jetons non fongibles. C'est à dire des objets numériques dont l'authenticité et la traçabilité sont certifiés par la technologie des blockchains.

Vous avez compris? Vous avez de la chance. Moi même je ne comprends pas ce que je dis.

Est-ce que tout ça n'est qu'une vaste spéculation version numérique? Une bulle?

Est-ce que c'est l'investissement de demain?

L'équipe

Fabienne Sintès, de 18h à 20h avec "Un jour dans le monde" et "Le téléphone sonne".
Fabienne Sintès, de 18h à 20h avec "Un jour dans le monde" et "Le téléphone sonne".
Fabienne Sintes
Production
Marie-Claude Pinson
Coordination
Tristan Gratalon
Réalisation
Nathalie Poitevin
Collaboration
Amélie Stadelmann
Collaboration