Le milieu de la psychiatrie en crise

Manifestation de personnel hospitalier, novembre 2022
Manifestation de personnel hospitalier, novembre 2022 ©AFP - Julien de Rosa
Manifestation de personnel hospitalier, novembre 2022 ©AFP - Julien de Rosa
Manifestation de personnel hospitalier, novembre 2022 ©AFP - Julien de Rosa
Publicité

Alors que les troubles psychiques ne cessent d’augmenter en France, le milieu de la psychiatrie souffre d'un manque profond de moyens humains et financiers. Dénonçant un “abandon de la psychiatrie publique” par l’Etat, quatre syndicats ont appelé à la grève ce mercredi.

Avec
  • Romain Dugravier Pédopsychiatre au Centre de psychopathologie périnatale, Institut Paris Brune, Centre hospitalier Sainte-Anne
  • Delphine Glachant Psychiatre à l'hôpital des Murets (Val-de-Marne) et présidente de l'Union syndicale de la psychiatrie

Un français sur cinq est touché par un trouble psychique chaque année. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter, alors que le nombre de psychiatres est resté stable depuis quarante ans, et que 60% des lits dans les services psychiatriques ont fermé entre 1976 et 2016.

Ce besoin de prise en charge par les services psychiatriques est encore plus important chez les jeunes. En effet, un adolescent sur deux âgé de 11 à 15 ans souffre de symptômes d’anxiété ou de dépression selon une étude Ipsos publiée ce mardi 29 novembre, soit 10 points de plus par rapport à l’année dernière. Faute de moyens, les pédopsychiatres n’ont d’autre choix que de trier les enfants, et d'infliger à certains des délais d’attente allant de plusieurs mois à plus d’un an.

Publicité

En sous-effectifs et sous-financés, les psychiatres et pédopsychiatres tirent donc la sonnette d’alarme. Ils jugent insuffisantes les mesures prises en septembre 2021 par les Assises de la santé mentale et de la psychiatrie. Ils considèrent notamment que les 800 postes supplémentaires créés pour les centres de consultation publics ne sont pas à la hauteur des besoins des 3 800 structures de ce type.

  • Comment reconstruire le milieu de la psychiatrie ?
  • Depuis 2012, nombre des postes d’internes en psychiatrie ne sont pas pourvus. Comment en est-on arrivé à cette situation et comment remédier à cela ?
  • Pourquoi les troubles psychiques touchent-ils de plus en plus de personnes, notamment les jeunes ?
  • Comment endiguer ce phénomène ?

Avec nous pour en parler ce soir :

  • Romain Dugravier, pédopsychiatre au Centre de psychopathologie périnatale, Institut Paris Brune, Centre hospitalier Sainte-Anne
  • Delphine Glachant, psychiatre à l'hôpital des Murets (Val-de-Marne) et présidente de l'Union syndicale de la psychiatrie

Mais aussi, toutes vos questions et témoignages au 01 45 24 70 00, par e-mail à l’adresse telsonne@radiofrance.com et sur l’appli France inter.

L'équipe