À quoi sert La Poste ? ©AFP - LOÏC VENANCE
À quoi sert La Poste ? ©AFP - LOÏC VENANCE
À quoi sert La Poste ? ©AFP - LOÏC VENANCE
Publicité
Résumé

En France, le volume de courrier envoyé a diminué de 39 % de 2010 à 2019, traduisant un désintérêt croissant pour l'envoi de lettres sur le territoire. En parallèle, en un an de pandémie, le nombre d'objets à livrer a augmenté de 56%. Ainsi, quel avenir est possible pour la Poste ?

avec :

Muriel Le Roux (Chargée de recherche CNRS en histoire des sciences, des techniques et de l’innovation. Directrice-adjointe de l’Institut d'histoire moderne et contemporaine), Patrick Molinoz (Co-président de la Commission numérique de l’Association des maires de France, vice président de la Région Bourgogne-Franche Comté en charge du numérique).

En savoir plus

La Poste, société phare du service public français, connaît une remise en question depuis plusieurs années.  Le rapport du député Jean Launay montre bien les difficultés qu'elle rencontre, notamment budgétaires, avec une perte record de 1,3 milliard d’euros en 2020. 

Cette perte d'influence s'explique notamment par une évolution des usages alors que la consommation via le numérique augmente, au détriment des fonctions premières de La Poste. 

Publicité

Dès lors, comment permettre à La Poste de continuer d'assurer ses fonctions de service public ?

Quelles difficultés va-t-elle rencontrer ? 

Avec nous pour en parler : 

  • Jean Launay, ancien député du Lot, rédacteur du rapport "Les mutations du service universel postal" remis à Bruno Le Maire. 
  • Muriel Le Roux, chercheuse au CNRS, membre du Comité pour l'histoire de La Poste 
  • Patrick Molinoz, président de la commission départementale de présence postale territoriale de Côte d'Or 

Retrouvez ci-dessous quelques extraits de l'émission

La Poste, finalement, c'est le lien social par excellence ? 

Muriel Le Roux : La Poste, après avoir été une administration énorme, est une entreprise qui, aujourd'hui est effectivement, dans le coeur des Français et au quotidien, symbolise le lien social, qu'il s'agisse de la distribution du courrier, de la distribution de la presse, mais aussi sur l'accessibilité bancaire pour les plus modestes d'entre nous, ou encore le fait d'avoir accès à tous ces services dans des zones géographiques périphériques à des distances limitées. 

L'attachement des Français à La Poste ne s'est pas dégradé à travers le temps.

En revanche, le lot de critiques, même quand tout va bien, est continu. 

Parce que d'un point de vue culturel, si je puis dire, les Français considèrent comme acquises et immuables les missions de service public qui ont été attribuées à cette entreprise par la loi de 1990 quand on a mis fin justement à l'administration postale. Donc, on a collectivement une idée de La Poste qui est au service des Français (ce qui est tout à fait exact)".

Patrick Molinoz : "Elle garde très certainement toute son importance dans l'imaginaire et de manière symbolique. Je partage néanmoins sans doute souffert d'évolutions des évolutions de l'organisation de l'entreprise, mais en même temps, on ne peut pas vivre dans le fantasme d'un temps passé qui aurait été idéal".

La Poste, aujourd'hui et demain

Patrick Molinoz : "Aujourd'hui, il y a 17 000 points de contact (c'est un service public obligatoire). 

Il n'y a plus que 44% de véritables bureaux de poste de plein exercice, presque 39% sont des agences postales communales, c'est à dire des agences postales dans des communes cofinancée par La Poste

On ne peut plus aujourd'hui, avec la chute réelle et complète du courrier papier traditionnel, fonctionner et regarder les choses de la même manière, c'est évident. Pour autant, La Poste est sans doute la seule entreprise en France à avoir un maillage et un réseau de proximité, grâce aux postiers ou aux postières. C'est la seule entreprise qui passe devant les habitations de 100% des Français, six jours sur sept. Ça, c'est une force extraordinaire et son défi pour demain, c'est de se réinventer pour apporter de nouveaux services qui correspondent à notre temps

On peut brocarder ou se plaindre d'Internet et du numérique. Il y a plein de raisons de le faire. Ça apporte aussi beaucoup à la société. La Poste a de nouveaux rôles à jouer. C'est, je crois, ce à quoi on doit réfléchir quand on est élu local, quand on est maire. Et c'est certainement ce à quoi réfléchit La Poste pour les dix ans qui viennent". 

Jean Launay : "L'avenir (et La Poste y travaille dans la diversification de ses activités), c'est de voir comment on peut remplir une sacoche différemment : 

s'il y a moins de courrier. Il y a peut être plus de colis, mais aussi peut être plus de services.

Le reste à écouter.

Références

L'équipe

Marion L'Hour
Marion L'Hour
Marion L'Hour
Production
Pierre Gaufre
Collaboration
Zoé Faucher
Collaboration
Adèle Daumas
Collaboration