Emission spéciale en direct de Washington : L’hypothèse d’une "vague" républicaine s’éloigne

Emission spéciale en direct de Washington
Emission spéciale en direct de Washington ©AFP - JAKUB PORZYCKI / NURPHOTO
Emission spéciale en direct de Washington ©AFP - JAKUB PORZYCKI / NURPHOTO
Emission spéciale en direct de Washington ©AFP - JAKUB PORZYCKI / NURPHOTO
Publicité

Le parti démocrate de Joe Biden a résisté mieux que prévu aux élections de mi-mandat, privant Donal Trump de la “vague” républicaine sur laquelle il comptait surfer pour se lancer à nouveau à la conquête de la Maison blanche.

Avec
  • Sonia Dridi Journaliste indépendante à Washington
  • Renaud Lassus Chef du service économique de l'ambassade de France à Washington
  • Yascha Mounk professeur à l’Université Johns Hopkins à Baltimore et auteur de « Le peuple contre la démocratie » (Editions de l'Observatoire, 2018)
  • Sébastien Paour Journaliste, correspondant de Radio France aux États-Unis
  • Claude Guibal Grand reporter à Radio France

Mardi 8 novembre, les électeurs américains se sont rendus aux urnes pour renouveler l’intégralité des élus de la Chambre des représentants et un tiers des sénateurs. Le dépouillement est toujours en cours dans plusieurs Etats, où il faudra peut-être attendre plusieurs jours pour connaitre le résultat définitif.

Pour l’instant, les résultats laissent penser que la “vague” républicaine prédite par les sondages n’aura finalement pas lieu. En effet, même si les républicains disposent pour l'instant d'une nette longueur d'avance à la Chambre des représentants, recueillant à ce stade 199 sièges, contre 172, ils sont très légèrement devancés au Sénat par les démocrates, avec 48 sièges contre 47.

Publicité

L'issue de la bataille pour le contrôle du Congrès américain reste donc incertaine, sachant que plusieurs sièges de sénateurs décisifs restent à pourvoir dans le Wisconsin, la Géorgie, l’Arizona et le Nevada.

Il est d’ailleurs possible qu'un second tour soit nécessaire pour départager les candidats à la sénatoriale dans l'Etat de Géorgie. Le démocrate Raphael Warnock et le républicain Herschel Walker sont au coude-à-coude : à 95% des bulletins dépouillés, aucun des deux ne réunit 50% des voix.

  • Pourquoi le dépouillement est-il si long aux Etats-Unis ?
  • Est-il plus important de gagner le Sénat ou la Chambre ?
  • Avec seulement 19 sièges manquants, les républicains sont-ils en passe d’obtenir la majorité à la Chambre des représentants ?
  • Y a-t-il un risque que certains candidats républicains perdants refusent de reconnaître leur défaite ?
  • Quel présage pour 2024 ?

Avec nous pour en parler ce soir en direct de Washington et pour répondre à vos questions au 01 45 24 70 00 :

  • Sonia Dridi, correspondante à Washington pour France 24, auteure de “ Joe Biden, le pari de l’Amérique anti-Trump” (Rocher, 2020)
  • Marie Jourdain, chercheuse invitée à l’Atlantic Council
  • Renaud Lassus, administrateur pour la France à la Banque interaméricaine de développement et ancien chef du service économique de l’ambassade de France à Washington
  • Yascha Mounk, politologue spécialiste des gouvernements, maître de conférences à l’université John-Hopkins et auteur de " La grande expérience" (L’observatoire, 2022)
  • Sébastien Paour, correspondant de Radio France aux États-Unis
  • Claude Guibal, envoyée spéciale de Radio France aux Etats-Unis

L'équipe