Lithographie d'Alexis de Tocqueville par Théodore Chasseriau en 1848 ©Getty - Sepia Times
Lithographie d'Alexis de Tocqueville par Théodore Chasseriau en 1848 ©Getty - Sepia Times
Lithographie d'Alexis de Tocqueville par Théodore Chasseriau en 1848 ©Getty - Sepia Times
Publicité
Résumé

Les trente volumes des Œuvres complètes de Tocqueville sont organisés en dix-huit tomes, la moitié des tomes ce sont des lettres et le tome "Correspondances diverses" qui vient de paraître compte trois volumes. Jamais le courrier n'a eu de meilleure époque que ce XIXème siècle.

En savoir plus

-Ce jeudi parution du dernier tome des Œuvres complètes de Tocqueville. On connait d'abord sa Démocratie en Amérique, 1835, sans cesse sollicitée. Mais la collection éditée par Gallimard totalise trente volumes !

Il faudrait citer au premier chef L'Ancien Régime et la Révolution, 1856. Tocqueville, par sa famille et dans sa vie propre, a vécu les révolutions qui ont scandé le passage d'un système politique et mental à un autre. C'est l'homme qui réfléchit à cette transition, quittant non sans mélancolie un monde qui met du temps à mourir, guettant non sans inquiétude celui qui met du temps à surgir.

Publicité

Ses postes d'observation sont multiples. Les livres en effet, longuement mûris mais c'est aussi un parlementaire et un académicien qui parle dans des assemblées - ce peut être aussi bien le Conseil général de la Manche. Et il cause, au bon sens du terme, dans les meilleurs salons. Et il écrit quantité de lettres, sans désemparer.

Jamais le courrier n'a eu de meilleure époque que ce XIXème siècle. Qu'on pense aux correspondances, éditées naguère, de George Sand, Lamennais ou Michelet.

Les lettres, ce sont des laboratoires de la pensée. Sensibles aux saisons, aux émotions, elles ont le tremblé de la vérité.

Les trente volumes des Œuvres complètes de Tocqueville sont organisés en dix-huit tomes, la moitié des tomes ce sont des lettres et le tome "Correspondances diverses" qui  vient de paraître compte trois volumes !

-Prenons juste les moments où il se présente à des élections - c'est de circonstance aujourd'hui.

Tocqueville c'est aussi, de la monarchie de Juillet au coup d'état de Louis Napoléon, le député de Valognes dans la Manche. 

Il est d'abord l'élu du suffrage censitaire fondé sur la fortune : il lui suffit alors de moins de 300 voix pour être désigné. En 1848, l'expérience du suffrage universel ! Il est porté à la Chambre par 110000 électeurs...

Il a dû négocier une sacrée transition. Au fil de sa plume, on en voit les effets progressifs. Il se plaint que dans sa circonscription, on ne lise décidément pas. Il faut pour attirer l'attention organiser d'immenses mangeries. Et prendre garde que l'adversaire n'enivre pas les électeurs. Néanmoins ce qui est beau à observer et qui fait croire en la démocratie, c'est la transformation que l'élection opère en Tocqueville. C'est un châtelain, il pourrait préférer s'enfermer dans son cabinet avec ses paperasses mais non, l'élection lui provoque des émotions bien agréables. Il s'est pris à répéter à ses électeurs qu'il leur est utile et effectivement il le devient. Sa primauté devant sans cesse être légitimée par le suffrage, la nécessité d'être aimé s'ajoute au besoin d'être utile. Tocqueville a toujours refusé de se faire appeler "monsieur le comte." Quand il devient "monsieur le député", il est passé de l'ère du privilège à celle de la fraternité.

-Le coup d'Etat de décembre 1851 le met en marge, jusqu'à sa mort prématurée en 1859.

L'exercice de la démocratie peut lasser : ce n'est pas à nos contemporains que je vais l'apprendre. L'opinion a été de plus en plus déçue par la Deuxième République.

Au moins a-t-elle instauré le timbre qui n'oblige plus le destinataire des courriers à payer le port. Les lettres de Tocqueville sont de plus en plus nombreuses, d'autant qu'il réside de moins en moins souvent à Paris.

L'air s'y est raréfié, explique-t-il à ses correspondants, la majorité des Français savoure sa servitude volontaire qu'entretient une apparente prospérité.

Au vestige fossile qu'il est devenu, reste cependant la possibilité de resserrer son réseau de correspondants : "Nous sommes quelques-uns décidés à ne pas nous rendre à ce régime honteux, disposons-nous à nous aider les uns les autres".

C'est ce qui lui fait préférer encore le séjour en France à un autre.

L'élu avait découvert la fraternité. L'exilé de l'intérieur revit à la flamme d'une autre vertu que, selon lui, on peut trouver en politique : l'amitié. Mais oui !

Il resterait à expliquer comment l'édition de ces Œuvres complètes conçues avant même ma naissance c'est dire, a connu des fortunes aléatoires. Mais, disait Tocqueville comment faire entrer un tableau entier dans un cadre contraint ?

Ouvrage : Les Œuvres complètes de Tocqueville, en 30 volumes chez  Gallimard, sous la direction de Françoise Mélonio

Références

L'équipe

Jean Lebrun
Production