En Grèce, retour à la plage, après la levée des restrictions de circulation dans la région d'Athènes début mai 2021
En Grèce, retour à la plage, après la levée des restrictions de circulation dans la région d'Athènes début mai 2021
En Grèce, retour à la plage, après la levée des restrictions de circulation dans la région d'Athènes début mai 2021 ©AFP - AYHAN MEHMET / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP
En Grèce, retour à la plage, après la levée des restrictions de circulation dans la région d'Athènes début mai 2021 ©AFP - AYHAN MEHMET / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP
En Grèce, retour à la plage, après la levée des restrictions de circulation dans la région d'Athènes début mai 2021 ©AFP - AYHAN MEHMET / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP
Publicité
Résumé

Zones free Covid, certificats ou incitations financières ? Les pays du sud rivalisent d'imagination pour attirer les touristes européens

En savoir plus

Sans attendre le certificat vert numérique européen, qui doit arriver avant l'été, l’Espagne prend les devants : début juin, ses frontières seront ouvertes pour les déplacements dits non essentiels. En Grèce, la quarantaine obligatoire est déjà levée  pour les ressortissants européens.  Athènes prévoit de lancer la saison touristique dès la mi-mai, tout comme Chypre. La France n’est pas en reste, à partir du 9 juin, tous les touristes venus d'Europe seront les bienvenus s’ils sont munis d’une attestation de vaccin, d’un test négatif ou d’un certificat médical d’immunité.

Pas question de sacrifier une nouvelle saison aux restrictions du COVID. Un tiers de la richesse de la Grèce en dépend. C'est le poumon économique de l’Espagne, où  les recettes touristiques ont été divisées par 4 l'an passé. « Avec un genou à terre, l'Espagne aura du mal à se relever en cas de nouvel été sans touristes » estime dans une étude l'institut Xerfi Canal. A l’inverse d'autres pays européens sont plus inquiets des risques de nouvelle vague de la pandémie l'été prochain, ils veulent une ouverture plus graduée et, c'est leur prérogative, se réservent le droit,  d'imposer à tout moment une quarantaine.

Publicité

Où voyager l’été prochain en Europe

Pour les rassurer, certains comme Malte offre un chèque de 200 euros  aux 35 000 premiers clients de leurs hôtels 2 ou 3 étoiles. La Grèce mise sur des zones free Covid : tous les habitants des iles  les plus touristiques ont été vaccinés en priorités. En Italie,  on vient d'inaugurer le premier train Covid free, un Rome-Milan, à bord duquel ne peuvent grimper que les voyageurs munis d'un test négatif. Au-delà des effets d'annonce, il s'agit de rassurer, car « il y a encore pas mal de freins pour les familles qui souhaitent voyager en toute sécurité. L'image d'un tourisme de masse en Espagne est finalement un handicap » relève le président du cabinet MKG Consulting, spécialiste du tourisme. Quelles règles sanitaires pour les clubs enfants, les piscines ? Pour l'instant les compagnies aériennes sont encore dans l'attentisme. Il y a aussi le prix des tests PCR, prohibitifs dans certains pays comme l'Espagne, où la facture grimpe jusqu’à 125 euros. S'ils deviennent obligatoires pour voyager, les députés européens réclament leur gratuité comme en France.

L’Europe s’entrouvre aux touristes hors UE

Depuis un an, les frontières de l'Europe sont fermées pour tous les voyage non essentiels. Certains pays trépignent, ainsi le Portugal n'a pas attendu pour permettre aux brésiliens et aux britanniques de venir.  La commission européenne tente de mettre de l'ordre, elle recommande une réouverture des frontières aux touristes dûment vaccinés, avec un frein d'urgence en cas de besoin. Bruxelles peut compter sur le soutien de la France : les touristes américains sont les premiers dans l’hexagone... Les chinois aussi sont les bienvenus, à condition que la réciproque soit vraie, ce qui n'est pas le cas actuellement. Bref c'est un peu le jeu de la barbichette, pour savoir qui rouvrira ses frontières et à qui, une diplomatie du tourisme, à laquelle tout le monde a intérêt, selon MKG Consulting, dans la mesure où le secteur représente en moyenne 10% du PIB dans de nombreux pays. 

Références

L'équipe

Delphine Simon
Production
Delphine Simon
Chronique