Ces restaurants élitistes à New York ©Getty - Copyright Artem Vorobiev
Ces restaurants élitistes à New York ©Getty - Copyright Artem Vorobiev
Ces restaurants élitistes à New York ©Getty - Copyright Artem Vorobiev
Publicité
Résumé

Le phénomène n’est pas uniquement new-yorkais mais il prend là-bas une telle dimension qu’on en trouve les traces comiques dans les romans, les séries télé et les films.

En savoir plus

Quatre-vingts secondes ce matin sur l’article qu’Helen Rosner consacre à ces restaurants où il est impossible de réserver une table. A New York, « qui que vous soyez » écrit-elle, « il y aura toujours un restaurant auquel vous n’aurez pas accès ». La liste de ces tables réservées à l’élite de l’élite, à la crème de la crème comme on dit en anglais, évolue selon les décennies et celles d’hier sombrent non pas dans l’oubli mais, c’est pire, dans la banalité.

La table impossible du moment fait de la cuisine italienne américaine. Tout allait bien jusqu’à la pandémie de COVID quand les happy few ont quitté la ville pour leurs résidences secondaires et que le restaurant s’est mis à la livraison à domicile et à la vente à emporter. Quelle horreur ! Cette bouffée démocratique a massé de larges foules devant l’établissement, obligeant la police à venir restaurer law and order, la loi et l’ordre, chez ces mangeurs qui avaient enfin leur place à table, en fait leur place sur le trottoir. Depuis que les restrictions sanitaires ont été levées, tout est rentré dans l’ordre : les seigneurs ont retrouvé leurs terres et les gueux passent leur chemin.

Publicité

Pour qualifier ce phénomène, Helen Rosner parle d’une « économie de l’exclusion sociale ». Elle a visiblement de beaux jours devant elle puisque le groupe propriétaire du restaurant a décidé de la développer à grande échelle dans le pays avec même un restaurant « club » carrément fermé au public. Au moins, ça a le mérite d’être clair. 

Références

L'équipe

Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Production