Les Sex Pistols en 1978 : Johnny Rotten and Sid Vicious and Steve Jones and Paul Cook ©Getty - Richard E. Aaron/Redferns
Les Sex Pistols en 1978 : Johnny Rotten and Sid Vicious and Steve Jones and Paul Cook ©Getty - Richard E. Aaron/Redferns
Les Sex Pistols en 1978 : Johnny Rotten and Sid Vicious and Steve Jones and Paul Cook ©Getty - Richard E. Aaron/Redferns
Publicité
Résumé

Le réalisateur de Trainspotting et de Slumdog Millionnaire, Danny Boyle travaille sur une série qui doit sortir l'année prochaine : Tales from a sex pistol. L'histoire est basée sur les mémoires du guitariste Steve Jones publiées il y a 5 ans.

avec :

Hélène Roussel (Journaliste).

En savoir plus

Mais apparaît un léger problème pour la bande son...  

Evidemment Danny Boyle voulait reprendre les titres du seul album studio du groupe sorti en 1977 : Never Mind the Bollocks. Mais le chanteur Johnny Rotten met son véto. Cette série, dit-il dans la presse britannique, "c'est la merde la plus irrespectueuse que j'aie jamais vu".

Publicité

L'histoire a pris fin hier

La justice a mis son grain de sel et a donné raison aux deux autres membres, le guitariste mais aussi le batteur Paul Cook. Leur avocat a été entendu. Selon lui, un accord conclu en 1998 dans le groupe prévoyait que toutes les décisions sur les licences devaient se faire à la majorité.

  • Dans le camp du "pour", il y a aussi les ayants droits de Sid Vicious, mort en 1979. 
  • Dans celui du "contre", outre Johnny Rotten, on trouve aussi l'ex leader Mark Cunningham. La série, disait-il, le présente sous une lumière hostile et peu flatteuse..   

Bref, si vous faîtes les comptes, ça fait 3-2, voté à la majorité. Dannie Boyle va donc pouvoir se faire plaisir !

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.