Entrevue Metternich et Napoléon le 26 juin 1813. Quand Metternich repartira, après neuf heures d'un entretien sans pause et sans témoin, le sort de l’Europe aura basculé. ©Getty - Nastasic
Entrevue Metternich et Napoléon le 26 juin 1813. Quand Metternich repartira, après neuf heures d'un entretien sans pause et sans témoin, le sort de l’Europe aura basculé. ©Getty - Nastasic
Entrevue Metternich et Napoléon le 26 juin 1813. Quand Metternich repartira, après neuf heures d'un entretien sans pause et sans témoin, le sort de l’Europe aura basculé. ©Getty - Nastasic
Publicité
Résumé

Ça a le charme de la télévision à l’ancienne : reconstitution historique, acteurs en costumes d’époque, propos sérieux et volonté pédagogique au sens noble.

En savoir plus

Quatre-vingts secondes ce matin sur Napoléon, Metternich, le commencement de la fin qui raconte cette journée du 26 juin 1813 où Clément de Metternich, ministre autrichien des Affaires étrangères, vient à Dresde rendre visite à un Napoléon affaibli par le désastre de la campagne de Russie.

1 min

La rencontre entre les deux hommes dure 9 heures et le docu-fiction en restitue l’esprit

Metternich vient proposer un marché à Napoléon : restituer certaines des conquêtes de l’Empire contre la promesse de la paix ou voir l’Autriche rejoindre les pays coalisés contre la France. Metternich est persuadé que Napoléon refusera ce marché qui se transforme alors en piège — il eut raison sur toute la ligne.

Publicité

Des historiennes et des historiens français et allemands expliquent minutieusement les enjeux politiques, militaires, économiques, sociaux de ce moment clé qui précipita la fin de Napoléon. La naissance d’un sentiment national allemand est, en arrière-plan, l’autre sujet de ce docu-fiction, limpide et passionnant. Napoléon, Metternich, le commencement de la fin est à voir sur la plateforme Arte.tv.

Références

L'équipe

Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Production