Pourquoi lit-on encore des journaux papier ? ©Getty -  101cats
Pourquoi lit-on encore des journaux papier ? ©Getty - 101cats
Pourquoi lit-on encore des journaux papier ? ©Getty - 101cats
Publicité
Résumé

On connaît l’adage : un journal, ça sert surtout à emballer du poisson. Ou à démarrer un bon feu.

En savoir plus

Par-delà la plaisanterie, et alors que le numérique permet un accès quasi universel à toutes les sources d’information en n’ayant qu’à sortir un téléphone de sa poche, quatre-vingts secondes ce matin sur une très sérieuse étude qui cherche à comprendre pourquoi des gens lisent encore des journaux en papier. 

Sur le papier, c’est vrai, c’est plutôt étonnant. L’enquête met au jour trois critères qui n’ont rien à voir avec la qualité des journaux ou leur ligne éditoriale. 

Publicité
  • Il s’agit d’abord de l’accès, accès à des kiosques par exemple : pour acheter de la presse écrite, il faut pouvoir le faire. 
  • Il s’agit ensuite de la sociabilité, le rôle de la famille ou de la sphère privée est crucial car c’est aussi là que l’imprimé et sa lecture peuvent devenir une évidence quotidienne. 
  • Enfin, les rituels : boire un café avec son journal est l’exemple parfait d’un plaisir, parfois d’une nécessité, qu’il est difficile d’expliquer rationnellement mais qui existe encore.

L’enquête cherche, plus largement, à comprendre pourquoi les vieux médias continuent à exister, la télé de flux alors qu’on peut se créer sa propre chaîne, la radio en direct alors qu’on peut l’écouter en podcast, les journaux en papier, donc, et pas seulement pour allumer un barbecue. 

Les médias oublient parfois que leur public n’est pas membre d’une cellule de prospective sur l’info de demain mais aussi et plus simplement attaché à des manières classiques de la consommer. Combien de temps ça durera ? C’est une autre question. 

Références

L'équipe

Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Production