Le groupe de rap Public Enemy s'est séparé après un meeting de Bernie Sanders ©AFP - Image Press Agency / NurPhoto
Le groupe de rap Public Enemy s'est séparé après un meeting de Bernie Sanders ©AFP - Image Press Agency / NurPhoto
Le groupe de rap Public Enemy s'est séparé après un meeting de Bernie Sanders ©AFP - Image Press Agency / NurPhoto
Publicité
Résumé

Allez hop : viré ! Quatre-vingts secondes ce matin sur le psychodrame musical qui s’est joué en marge du meeting de Bernie Sanders à Los Angeles, dimanche dernier.

En savoir plus

Le légendaire groupe de rap Public Enemy était sur scène — enfin pas tout le groupe, l’un de ses fondateurs seulement, Chuck D, soutien du sénateur du Vermont. Ça part en cacahouète quand l’autre membre fondateur du groupe, Flavor Flav, s’insurge que l’image de la mythique horloge qu’il porte autour du cou ait été utilisée dans le cadre du meeting. Clash entre les fondateurs, avocats et donc viré.

Sur le plan musical et politique, Public Enemy moins Flavour Flav, a évidemment chanté ça.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

« Fight the power » de Public Enemy. 

Après les Strokes, on peut saluer la programmation musicale du camp de Bernie Sanders, qui constitue une parfaite bande son pour le Super Tuesday