La Cité en flamme
La Cité en flamme
La Cité en flamme ©Getty - Artur Debat
La Cité en flamme ©Getty - Artur Debat
La Cité en flamme ©Getty - Artur Debat
Publicité
Résumé

Quatre-vingts secondes ce matin sur "La Cité en flammes", premier volume d’une nouvelle trilogie de romans noirs de Don Winslow.

En savoir plus

Il était attendu, le nouveau Don Winslow, poussé par l’auteur lui-même via son compte Twitter qui a savamment fait monter la température jusqu’à la publication. Il assure, depuis, une autopromotion d’enfer.

Quatre-vingts secondes ce matin sur La Cité en flammes, premier volume d’une nouvelle trilogie de romans noirs dont l’action se situe dans la ville de Providence, dans le Rhode Island, entre les années 1980 et 1990.

Publicité

On y suit la vie calme et en réalité assez banale de deux clans mafieux, les Murphy, Irlandais, et les Moretti, Italiens

Les anciens, dans leur sagesse, ont bien fait les choses : pas de guerre de territoire, les affaires roulent en bonne intelligence, les bons juges et les flics utiles reçoivent leurs enveloppes.

Chacun chez soi et Dieu pour tous. Mais vient une femme et avec elle le chaos. La routine mafieuse vire alors à la guerre ouverte entre les deux clans. Emergera de cette violence une conscience tourmentée, Danny Ryan, second couteau happé au premier plan de ce que Winslow conçoit explicitement comme une épopée antique.

La Cité en flamme n’a ni la puissance ni la profondeur métaphysique de La griffe du chien qui reste, à ce jour, le chef d’œuvre absolu de Don Winslow. C’est un livre dur et dépouillé. Mais on reste très impatient de voir comment la tragédie antique et moderne se déploiera dans la suite de la trilogie.

La cité en flammes, chez Harper Collins