La Côte d'Ivoire : Houphouët Boigny ©AFP
La Côte d'Ivoire : Houphouët Boigny ©AFP
La Côte d'Ivoire : Houphouët Boigny ©AFP
Publicité
Résumé

Médecin colonial, planteur de cacao, ministre de la France avant de devenir le plus illustre des "pères de la nation", Félix Houphouët-Boigny dirigea son pays sans partage, pendant 33 ans.

En savoir plus

H. Boigny, le 7 aout 1960 :

« Devenus majeurs, nous allons quitter la maison familiale où nous avons été gâtés, parfois réprimandés, qui aime bien châtie bien… pour aller fonder notre maison, notre foyer à nous, alors mes chers frères il n’y a pas honte à avoir été colonisés, nous n’avons plus à nous attarder dans des complaintes inutiles. Nous devons apporter à ce monde notre contribution décisive. » »

Publicité

Félix Houphouët-Boigny a incarné tant de rôles, écrit tant de pages d’histoire, que sa vie est difficile à résumer. Il a été communiste, socialiste, chrétien, mais surtout, « houphouétiste »… Il fut un autocrate**,** sans verser dans les dérives tyranniques de certains de ses voisins. Il a parfois divisé l’Afrique par ses initiatives, aimé la France au-delà du raisonnable, tout en défendant Sa vision de la Côte d’Ivoire. Il est resté au centre du jeu politique ivoirien jusqu’à sa mort laissant les siens orphelins. Mais s’il a modernisé son pays, il n’a pas su préparer sa suite.

Quel fût son itinéraire, sa personnalité, (mégalomane, autoritaire et visionnaire…) les temps fort de l’Histoire du pays, ses zones troubles et les relations entretenues au fil du temps avec l’ancienne puissance coloniale ?

Embarquez pour un voyage dans le temps et dans l’espace, entre récit, analyses, témoignages, lectures, archives saisissantes et bande son de l’époque, le tout porté par une mise en onde de choc !

Pour nous accompagner, l’historien et chercheur Richard Banégas

Dans son roman En attendant le vote des bêtes sauvages, l’immense écrivain ivoirien Ahmadou Kourouma, qui connut la prison et l’exil, dénonce le « système Houphouët ».

« Dès qu’il accéda à la magistrature suprême, l’homme au totem caïman décréta des avantages multiples pour les membres de son syndicat de gros planteurs. Au-delà de mille hectares de surface cultivée, l’agriculteur avait droit à des ingénieurs, à des tracteurs, à des engrais, à des insecticides - le tout à titre gratuit-. Les exploitations du dictateur étaient labourées, plantées, entretenues, récoltées aux frais de l’Etat. (...) Tous les paysans de la République étaient exemptés d’impôts. Et l’homme au totem de saurien, de loin la première fortune de la République, ne versait pas un seul gnon dans les caisses de l'État. »

Playlist :

LES ABIDJANAIS : "Symbole de mon pays”

TIKEN JAH FAKOLY : Françafrique

ALPHA BLONDY : Jah Houphouët ET Opération Coup De Poing

Bibliographie et Références :

Frédéric Grah-Mel, « Felix Houphouët-Boigny, biographie », Ed. Maisonneuve et Larose, 2003

Jacques Baulin, « La succession d’Houphouët-Boigny », Karthala, 1989

Collectif, « Hommage à Felix Houphouët-Boigny », Présence Africaine, 2001

Laurent Gbagbo, « Agir pour les libertés », L’Harmattan, 1991

« Foccart parle », entretiens avec Philippe Gaillard, Fayard/Jeune Afrique, 1995

Frédéric Turpin, « Jacques Foccart, dans l’ombre du pouvoir », CNRS éditions, 2015

Pascal Blanchard, Nicolas Bancel, Sandrine Lemaire, « Décolonisations françaises, la chute d’un empire », Ed. La Martinière, 2020

Gilbert Comte, « L’empire triomphant, 1871-1936 », Denoël, 1988

Ahmadou Kourouma, En attendant le vote des bêtes sauvages, Ed. Seuil, 1998

VS Naipaul Les crocodiles de Yamoussoukro, une nouvelle de l’écrivain caribéen sur la mégalomanie d’H. Boigny

Equipe :

Réalisation : Hélène BIZIEAU

Chargée de programme : Fanny LEROY

Mixage : Basile Beaucaire et Benjamin Orgeret

Documentation : Annelise Signoret, Hervé Evano, Antoine Vuilloz

Lectures : Loïc Frapsauce, Eric Hauswald, Eric Lainé

Références

L'équipe

Pierre Haski
Production
Hélène Bizieau
Réalisation
fanny leroy devant une toile de Miro
fanny leroy devant une toile de Miro
Fanny Leroy
Collaboration