Mines de charbon en Pologne à Bogatynia ©Getty -  Florian Gaertner/Photothek
Mines de charbon en Pologne à Bogatynia ©Getty - Florian Gaertner/Photothek
Mines de charbon en Pologne à Bogatynia ©Getty - Florian Gaertner/Photothek
Publicité
Résumé

L'électricité polonaise est produite à 75% grâce au charbon. Une solution polluante mais qui la rend totalement indépendante énergiquement, notamment de la Russie.

En savoir plus

La Pologne refuse d’obéir à la Cour de Justice de l’Union européenne. Alors même que le tribunal exige du gouvernement polonais qu’il ferme une énorme mine charbon à ciel ouvert, celle de Turow. Une mine non loin de la frontière tchèque. C’est d’ailleurs la République tchèque qui a porté plainte.

Elle accuse cette mine gigantesque doublée d’une centrale électrique à de polluer l’air mais aussi les nappes phréatiques de toute la région.

Publicité

Or, Varsovie semble prendre ça à la légère : le gouvernement avait promis de fermer cet énorme complexe l’année dernière. Pire : on vient d’inaugurer une nouvelle unité de production électrique à un milliard d’euros.

Le Tchéquie et l'Europe agacées

C’est aussi ce double langage qui a prodigieusement agacé la Cour européenne de justice. Elle a exigé la fermeture temporaire du site, le temps de juger sur le fond. 

Injonction rejetée par Varsovie qui explique que cette fermeture mettrait plus de 5 000 salariés au chômage… Bon, si je m’arrête là, on a donc les méchants polonais pollueurs et de mauvaise foi, les gentils tchèques et l’Europe bafouée une fois de plus.

D’abord, il faut savoir que Varsovie n’a pas beaucoup d’autres solutions que le charbon.

Il fournit les ¾ de son électricité. Ensuite, la Pologne n’est pas restée les bras croisés : l’année dernière, elle s’est engagée à en finir avec ce fichu charbon à l’horizon 2050.

De plus, on peut snober les Polonais, avec leurs mines de lignite et leurs centrales à charbon si polluantes. 

Sauf que, par ailleurs, 17% de l’électricité du pays est produite à partir d’énergie renouvelable.

En France, on en est à moins de 12%. Donc camembert !

Enfin, il y a une autre raison qui rend cette production très sensible, voire très précieuse pour la Pologne. Cette raison, c’est la Russie. Grace à son charbon, la Pologne est indépendante énergéquement : elle produit pile ce qu’elle consomme.

La riante Espagne et la sombre Russie

C’est vrai que le charbon est moins cher à importer de Russie. L’électricité en Pologne est même la plus chère d’Europe : le gouvernement doit dépenser des milliards d’euros en subventions pour proposer un prix raisonnable aux Polonais.

Sauf que les Polonais n’ont pas la gentille Belgique, le pittoresque Luxembourg ou la riante Espagne pour voisins… Ils ont la Biélorussie et juste derrière Moscou : or, pas question pour Varsovie de donner la moindre prise à un quelconque chantage du Kremlin.

Donc, si le temps de trouver mieux, il faut exploiter quelques années de plus des mines de charbon qui assurent cette indépendance nationale à laquelle ils tiennent tant et qu’ils ont retrouvé il a 30 ans tout juste, qui pourrait sérieusement les en blâmer ?

Références

L'équipe

Anthony Bellanger
Anthony Bellanger