Les odyssées du Louvre - Michel-Ange
Les odyssées du Louvre - Michel-Ange ©Radio France - Julien Mougnon
Les odyssées du Louvre - Michel-Ange ©Radio France - Julien Mougnon
Les odyssées du Louvre - Michel-Ange ©Radio France - Julien Mougnon
Publicité

Il s'appelle Michelangelo di Ludovico Buonarroti Simoni, plus connu sous le nom de Michel-Ange, l'immense artiste tout à la fois sculpteur, peintre, architecte, poète. C'est un génie !

▶︎ Les Odyssées du Louvre, une coproduction France Inter et le musée du Louvre.

▶︎ Plongez dans les trésors de l’histoire du Louvre 

Publicité

Voici l'Odyssée de Michel Ange, l'artiste qui sans cesse voulait repousser les limites : 

Nous sommes en Italie, au moment de l'explosion des arts de la Renaissance, il naît dans la région de Toscane. Il est élevé par une nourrice, dont le mari est tailleur de pierre. Enfant, Michel-Ange le regarde faire. Il observe le marbre, une pierre blanche, un peu grise, dure, transparente, scintillante, elle est fascinante !

Reconnu très jeune comme exceptionnellement talentueux, il va maîtriser tous les arts à la perfection : il devient sculpteur, peintre, architecte, poète. C'est l'un des plus grands artistes de tous les temps. Il est dévoré par une fureur créatrice ! Est-ce un homme, est-ce un génie, est-ce un fou ? 

À seulement 26 ans, il réalise à Florence la statue de David, l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la sculpture de tous les temps, un colosse haut de 4 m, tout en marbre !

Immédiatement, l'artiste se met au travail. Seul, dans son atelier, il contemple le bloc de marbre. C'est vrai qu'il est énorme. À vue de nez, il mesure quoi ? Oui, au moins 6 ou 7 fois sa taille. 

Le maître a décidé de sculpter un personnage de la bible : David, le vaillant berger qui, armé de son seul lance-pierre, défie le géant Goliath. Michel-Ange s'approche, il lève le bras, le combat commence. 

Il sait qu'il n'a pas le droit à l'erreur. Chaque fois qu'il frappe la pierre, un morceau se détache. Avec force et une infinie précision, il taille, il découpe, il enlève. C'est incroyable, on dirait que le marbre lui obéit. Petit à petit, une épaule géante, puis un cou énorme, une tête, des fesses rebondies, des cuisses, des mollets vigoureux apparaissent. Michel-Ange ne sculpte pas, il donne vie. La lutte dure trois ans

Il est aussi l'auteur de chefs d'œuvres, comme la Pieta, la peinture des fresques de la chapelle Sixtine à Rome, et les Esclaves, deux sculptures. Parmi les 7 statues du tombeau de Jules II, ils représentent deux hommes. L'un semble dormir d'un sommeil paisible et éternel, on l'a surnommé l' « Esclave mourant ». L'autre, au contraire, se débat, il tord son buste, c'est l' « Esclave rebelle ». Elles sont exposées au musée du Louvre, au département des sculptures, dans la Galerie Michel Ange. 

Michelangelo Buonarroti. L’esclave mourant (1513 -1515) marbre, L’esclave rebelle (1513 -1515) marbre. Paris, musée du Louvre
Michelangelo Buonarroti. L’esclave mourant (1513 -1515) marbre, L’esclave rebelle (1513 -1515) marbre. Paris, musée du Louvre
- Musée du Louvre dist RMN Grand Palais / Raphaël Chipault

L'Equipe

  • Texte et narration : Laure Grandbesançon
  • Réalisation : Anne-Sophie Ladonne
  • Documentation : Irène Menahem et Maud Ventura
  • Mixage : Basile Beaucaire
  • Illustration : Julien Mougnon

Distribution : 

  • Michel-Ange : Antoine de Caunes
  • Ludovico : Laurent Delmas
  • L'évêque : Fabrice Drouelle
  • Le Pape : Jean Lebrun

▶︎ Contactez-nous

Ecoutez les Odyssées du Louvre 

► Pour écouter tous les épisodes de cette série, mettez ce podcast en favori sur l’application Radio France, disponible sur iOS et Android, ou via le fil RSS