France Inter
France Inter
Publicité

Du 26 au 29 février 1848 le gouvernement provisoire de la Seconde République abolit par décret la peine de mort en matière politique et c’est cette même année que Victor Hugo échoue à faire passer le projet d’abolition totale qu’il défendait. 20 ans plus tôt, son roman-réquisitoire "le dernier jour d'un condamné" avait connu un grand retentissement.

par Emmanuel de Waresquiel, historien; spécialiste du XIXème siècle.

Publicité