Samedi 8 mai, c’est la journée mondiale des oiseaux migrateurs. ©Getty - David Sainsbury
Samedi 8 mai, c’est la journée mondiale des oiseaux migrateurs. ©Getty - David Sainsbury
Samedi 8 mai, c’est la journée mondiale des oiseaux migrateurs. ©Getty - David Sainsbury
Publicité
Résumé

Comme chaque année au début du mois de mai, sous l’égide de l’ONU, pour souligner la nécessité d’une collaboration internationale. Car, pour assurer la conservation des oiseaux migrateurs, il faut protéger leur habitat à l’échelle mondiale.

En savoir plus

Jacques Trouvilliez, expert oiseaux migrateurs à l’ONU, est l'invité de Fabienne Chauvière.

En ce début de mois de mai, la migration s’achève. Des milliards d’oiseaux ont effectué le voyage. Certains oiseaux migrateurs voyagent sur des distances incroyables. Une performance d'autant plus remarquable qu'ils ont un poids réduit et doivent affronter des vents contraires et des conditions climatiques éprouvantes.

Publicité

Il y a des champions de la distance

On peut parler de la Sterne arctique. Son aire de reproduction se situe, très haut dans l'hémisphère Nord, alors que sa zone d'hivernage se situe en Antarctique. Sa migration lui permet de profiter de deux étés en un an et de se nourrir toute l'année.

C’est une Sterne arctique qui détient le record du plus long vol migratoire avec 96 000 kilomètres parcourus entre juillet 2015 et mai 2016. Elle était partie du nord de l'Angleterre, est passée par l'Afrique du Sud, l'Antarctique et l'océan Indien. Une Sterne arctique peut vivre jusqu'à 30 ans. Elle pourrait donc parcourir l'équivalent de quatre fois la distance Terre Lune au cours de sa vie. 

Certaines espèces sont plus connues comme la cigogne, qui est revenue d’Afrique depuis plusieurs semaines déjà.

Sur environ 600 espèces d'oiseaux terrestres qui nichent en Europe et en Asie, 40 % migrent en automne pour gagner des régions plus favorables et trouver de la nourriture. 

On peut vraiment parler d’athlètes de haut niveau

Deux traités intergouvernementaux des Nations Unies sont destinés à la protection des oiseaux migrateurs. Il s’agit de protéger leurs habitats, les zones humides dont ils dépendent, de réguler la chasse

Il faut aussi mener des actions cohérentes entre pays

Nous pouvons aussi tous agir en posant des nichoirs ou en favorisant les arbres à baies dont vont se nourrir les oiseaux.

Le site de la journée mondiale des oiseaux migrateurs

Références

Programmation musicale

L'équipe