L'amant de Marguerite Duras, vu par Jean-Jacques Annaud ©AFP - Collection Christophel Film A2 Grai Phang Film
L'amant de Marguerite Duras, vu par Jean-Jacques Annaud ©AFP - Collection Christophel Film A2 Grai Phang Film
L'amant de Marguerite Duras, vu par Jean-Jacques Annaud ©AFP - Collection Christophel Film A2 Grai Phang Film
Publicité
Résumé

Géniale, péremptoire et narcissique, adulée ou détestée, Marguerite Duras ne laisse pas indifférent. Nous remontons aux sources de son univers romanesque en compagnie de Joelle Pagès-Pindon. Focus sur "L'amant", livre culte, passé au crible de nos chroniqueuses endiablées.

En savoir plus

Pour éclairer ce texte, Clara Dupont-Monod reçoit Joelle Pagès-Pindon, agrégée de Lettres , chercheure à la Sorbonne nouvelle, vice-présidente de l’Association Marguerite Duras et poète. 

Elle s’entoure également d’une joyeuse bande de lectrices venues chahuter la plume de Duras : Constance (comédienne, auteure et humoriste), Liliane Roudière (journaliste et auteure), Cécile Coulon (auteure et éditrice) en alternance avec Elodie Emery (journaliste).

Publicité

Notre mission du dimanche : rendre une vigueur aux classiques littéraires, une montée de sève assortie de quelques boutons d’acné. En un mot : vous ramener à l’adolescence.  

Tout commence par une rencontre sur le pont d'un bateau. L'amant est un roman initiatique, un roman du passage entre deux rives, entre deux âges et entre deux mondes, celui des Indigènes et celui des Colons. La liaison entre la jeune fille blanche et le Chinois est par nature subversive.

Un jour, j’étais âgée déjà, dans le hall d’un lieu public, un homme est venu vers moi.

Résumé de L'amant

Roman autobiographique, le livre raconte la découverte précoce de la sexualité dans l'Indochine des années 30. La narratrice explore les souvenirs d’une enfance tourmentée au sein d’une famille dysfonctionnelle. On y croise une mère au bord de la folie, un frère tyrannique et un "petit frère" brisé. Le roman raconte aussi l'avènement du désir d'écrire de l'auteure.

Paru en1984 aux éditions de Minuit et lauréat du prix Goncourt, le livre a été traduit en 35 langues et s'est vendu à près de 2,5 millions d'exemplaires.

Le passage choisi par l’invitée :

La beauté des nuits indochinoises, (p.100-101)

Quelquefois, c'était à Vinhlong, quand ma mère était triste, elle faisait atteler le tilbury et on allait dans la campagne voir la nuit de la saison sèche. J'ai eu cette chance, pour ces nuits, cette mère. La lumière tombait du ciel dans des cataractes de pure transparence, dans des trombes de silence et d'immobilité. L'air était bleu, on le prenait dans la main. Bleu.

Constance 

Comédienne, auteure et humoriste (chroniqueuse dans Par Jupiter sur France Inter), Constance vient dépoussiérer les classiques et dérider nos zygomatiques en proposant sa bande annonce du livre, une interview du personnage principal (qui revisite la scène emblématique de la rencontre avec l'amant sur le bac) et un examen à la loupe de l’ouverture du roman.

"Livre et Châtiment", l'émission qui frappe sec, net, sans bavure et sans complaisance, comme la plume de M. Duras.

Cécile Coulon

Romancière, poétesse et éditrice, Cécile Coulon imagine ce que donnerait le profil de L’amant sur un site de rencontres… 

Mauvaise peau. Mauvaise hygiène de vie. Pas de yoga, pas de légumes, pas de méditation : l’amant pleure pendant l’amour, lave sa maîtresse à l’eau froide et paye la mère pour coucher avec la fille. Bref, l’homme idéal...

Globalement déçue par sa relecture du texte de Duras, elle temporise néanmoins : "Ne boudons pas notre plaisir. Il y a dans ce roman, nombre de pistes bien plus intéressantes que l’amourette du chinois qui s’encroute et de la jeune fille qui s’ennuie : le rapport entre les cultures, entre les membres de la famille, les questions d’argent, d’apprentissage, de langage. "

Joelle Pagès-Pindon :

L'amant est très moderne, il n'affiche pas les traits classiques de la virilité, il a une ambivalence et une douceur qui fait la beauté de cette initiation de la jeune fille.

Liliane Roudière  

Journaliste et auteure, Liliane Roudière répare les injustices littéraires et place un personnage secondaire sous le feu des projecteurs. Cette semaine : Focus sur un affreux personnage :  le frère ainé de la narratrice un pilleur d'armoires et un tyran adoré par sa mère.

Entre la jeune fille blanche (pauvre) et son amant Chinois, (riche), c'est une histoire de désir et d'argent. Liliane ose La question qui tâche : est-ce de l'amour ou de la prostitution?

Joelle Pagès-Pindon :

Duras nomme cette petite "l’enfant prostituée", c’est une dimension de leur relation. Duras, très lucide, était consciente qu’on aimait son livre pour de mauvaises raisons, cette conjugaison facile d’érotisme et d’exotisme, le côté voyeur devant cette idylle entre une jeune fille et un homme plus âgé. Mais "L’amant" est un roman sur le basculement. C'est un texte magnifique, à la langue musicale et poétique !

**Clara Dupont-Monod : "**Quand je lis cette phrase : 

Déshonorée, disent les gens ? Et moi je dis : comment ferait l’innocence pour se déshonorer ?

Je pardonne tout à Marguerite Duras. Je pardonne la forme parfois bizarre du livre, sa prose parfois irritante, je pardonne aussi au personnage Duras, un peu tête à claque, car j’ai cette question sublime, forcément sublime, qui m’accompagne."

La minute farfelue du Libraire  

Les libraires sont nos précieux ambassadeurs et ils en entendent de toutes les couleurs. Chaque semaine, ils partagent avec nous une anecdote désopilante. Cette semaine c'est Jean-François Delapré de la Librairie Saint Christophe à Lesneven, tout au bout du Finistère, (dernier virage avant New-York )

En partenariat avec la revue Page des libraires. 

Réinventez la fin…  

Parce que Livre et châtiment s’autorise toutes les libertés, vous aussi, prenez la plume et revisitez la fin de L'amant de Duras. Allez y franchement... pourvu que cela tienne en 5 lignes maximum et que cela nous parvienne avant lundi 17h ! 

Ecrivez-nous à livreetchatiment@radiofrance.com le gagnant entendra sa fin lue à l’antenne la semaine suivante. 

La Playlist de l'émission :  

1/ JOSEPHINE BAKER : Ma Tonkinoise

2/ Lady GAGA (en duo avec Tony Bennett) : I get a kick out of you

3/ Clara LUCIANI : Respire encore

Aller plus loin :  

📖 LIRE : L'amant, Marguerite Duras, Editions de Minuit

📖 LIRE : Marguerite Duras. Un théâtre de voix, Joelle Pagès-Pindon _(_2018)

📖 LIRE : Marguerite Duras. L’écriture illimitée, Joelle Pagès-Pindon (2012) éditions Ellipse

📖 LIRE :  Œuvres complètes de Marguerite Duras dans La Bibliothèque de la Pléiade, G. Philippe dir. Gallimard, 2014.

👀 VOIR : Le site de Joelle Pagès-Pindon

Références

L'équipe

Clara Dupont-Monod
Clara Dupont-Monod
Djubaka
Programmation musicale
Stéphanie Texier
Réalisation
fanny leroy devant une toile de Miro
fanny leroy devant une toile de Miro
Fanny Leroy
Collaboration
Constance
Autre