10% de la population souffrirait de bruxisme en France ©Getty
10% de la population souffrirait de bruxisme en France ©Getty
10% de la population souffrirait de bruxisme en France ©Getty
Publicité
Résumé

Serrer les dents... depuis plus d'un an, on ne croit pas si bien dire ! Les dentistes reçoivent en consultation beaucoup de patients aux mâchoires serrées, contractées : on appelle ça le bruxisme. Ca peut être lié au stress du moment, mais pas seulement.

En savoir plus

Aux États-Unis, l'American Dental Association a fait une enquête récemment. Elle a montré que les dentistes américains sont, depuis quelques mois, plus que d'habitude (plus 60%), confrontés a des problèmes de dents cassées, fêlées, ainsi qu'à des patients qui ont mal à la mâchoire. En France, on n'a pas fait d'étude de cette nature, ce sera intéressant d'ailleurs d'analyser là-dessus les fichiers de la Sécurité Sociale après la crise, mais les retours de terrain semblent confirmer que chez nous aussi, on a le même type de problème : des patients sont venus mâchoires serrées en consultation.

Le bruxisme, le fait de grincer les dents, la nuit, le jour, de serrer trop fort la mâchoire, toucherait environ 10% de la population, mais ce chiffre est sans doute un peu sous estimé, car tout le monde ne vient pas consulter. Certains ignorent même qu'il font du bruxisme la nuit, s'ils n'ont pas mal aux dents le matin, ou si leur conjoint ne s'en est pas rendu compte. 

Publicité

Les causes sont multiples : le stress bien sur mais aussi des problèmes neurologiques, neuromusculaires, la prise également  de certains médicaments.

Les conséquences ? Ca peut conduire à se casser les dents, ça peut les limer aussi, à force de frotter : elle perdent de la hauteur (ça, pour le coup, ça arrive plutôt après des années, voire une vie de bruxisme.)

Mais ces frottements répétés n'abîment pas que les dents, ils abîment aussi les gencives comme l'explique Marco Mazevet, il est directeur général des Chirurgiens Dentistes de France, il est chercheur aussi en santé publique : "C'est comme si vous aviez un clou dans le mur, et que vous tapiez dessus sans cesse avec un marteau. À force, ca abîme le mur, et si on tape vraiment fort, ça va provoquer des fissures. Ce qui touche à la dent n'est pas indépendant de la gencive. Le bruxisme abîme les dents mais au niveau du collet de la dent, la partie qui rencontre la gencive, on va souffrir aussi. Si la force est importante, tout l'environnement de la dent, tout le système finit par être touché, le ligament entre la dent et l'os peut être élargi parce qu'il a été enflammé..." 

Comment éviter le bruxisme et ses conséquences ? En agissant d'abord sur les causes, le stress, notamment. Sinon, pour protéger les dents, on peut mettre des gouttières, la nuit. C'est remboursé par la Sécurité Sociale, mais surtout il faut se les faire fabriquer sur mesure, en allant chez un dentiste. N'allez surtout pas les acheter comme ça sur internet, ça risque de ne pas être adapté et de faire plus de mal que de bien.

Enfin quand les dents sont vraiment abîmées et qu'elles ont perdu de la hauteur (2 à 3 mm), on peut poser des prothèses céramiques pour justement regagner de la hauteur. Le mieux étant, évidemment, de s'occuper du problème avant d'en arriver là.