Télétravail : attention aux phlébites !

Pendant le 1er confinement, 70% des français ont télétravaillé au moins partiellement, et 45% complètement.
Pendant le 1er confinement, 70% des français ont télétravaillé au moins partiellement, et 45% complètement. ©Getty
Pendant le 1er confinement, 70% des français ont télétravaillé au moins partiellement, et 45% complètement. ©Getty
Pendant le 1er confinement, 70% des français ont télétravaillé au moins partiellement, et 45% complètement. ©Getty
Publicité

Le retour du télétravail depuis quelques semaines, ou son maintien pour certains d'entre nous depuis des mois, inquiète les professionnels de santé, car cette sédentarité est mauvaise pour notre circulation sanguine. Attention aux phlébites et embolies pulmonaires !

Même si c'est la trêve des fêtes de fin d'année, on a tous vu que le télétravail revenait dans nos habitudes depuis quelques semaines. Pour certains, même, ce télétravail n'a jamais vraiment cessé car de nouvelles modalités d'organisation se sont installées. On l'avait déjà dit pendant le premier confinement, si le télétravail a ses avantages, il encourage une sédentarité qui n'est pas bonne pour la santé.

En cette fin d'année, c'est une cardiologue qui sonne l'alerte : le Professeur Claire Mounier-Véhier est la co-fondatrice de l'association Agir pour le Cœur des Femmes, elle est également spécialiste de médecine vasculaire au CHU de Lille et elle pointe la catastrophe que représente le fait de rester assis chez soi, sans bouger toute la journée en réunion zoom ou au téléphone, en faisant simplement l'aller retour dans la cuisine pour aller se chercher un café. D'un point de vue de santé publique, c'est tout ce qu'il ne faut pas faire. Vous rajoutez le stress et l'isolement, le grignotage à son bureau, le sommeil perturbé par le manque d'exercice et le travail permanent sur les écrans. Ce cocktail explosif, elle en a déjà observé les méfaits : hypertension artérielle, glycémie mal contrôlée pour les diabétiques, mais aussi prise de poids, de 3 à 10 kilos en moyenne, chez les hommes comme chez les femmes.

Publicité

Un autre risque, auquel on pense moins, mais qui est tout aussi présent, c'est celui du caillot sanguin : faire une phlébite ou une embolie pulmonaire parce qu'on ne bouge pas assez. Les spécialistes de médecine vasculaire comme le Professeur Mounier Vehier le disent : ils commencent a voir arriver des cas liés au télétravail chez des patients qui peuvent être assez jeunes, parce qu'ils restent parfois jusqu'à 12 heures assis sur leur chaise de bureau. "C'est le même phénomène que quand on reste assis des heures en voiture ou en avion, et sans boire beaucoup d'eau. La veine iliaque, la veine qui remonte à la racine de la cuisse, est comprimée par la station assise et le sang stagne en aval, donc dans la jambe. La stase veineuse, le fait que le sang ne circule pas et ne remonte pas directement au coeur, favorise la formation des caillots sanguins__".

Alors, que faire quand on doit quand même télétravailler, pour éviter le risque ? Le professeur Claire Mounier Véhier donne des conseils simples et de bon sens, mais il est utile de les rappeler: 

Se lever et faire quelques pas pendant dix minutes toutes les deux heures. Boire, au moins un litre et demie par jour (et pas des sodas hyper sucrés surtout !) et trouver à faire un peu d'exercice, même emprisonné à la maison: si vous habitez en étage, par exemple, montez les escaliers plusieurs fois par jour. "Si vous êtes essoufflé au bout de deux étages, dit-elle, c'est que vous n'êtes pas en forme, on doit pouvoir monter quatre étages au moins sans problème". 

À contrario, et c'est le dernier conseil du médecin : il faut s'accorder dans cette journée de télétravail une petite sieste, d'un quart d'heure, qui remet tout en place "cette petite pause de 15 à 20 minutes diminue en fait l'activité du système nerveux sympathique__, qui n'est pas sympathique du tout en fait car il fait grossir, il accélère la fréquence cardiaque, il accélère aussi les mécanismes de formation des caillots sanguin. la sieste régule aussi la sécrétion d'une hormone qu'on appelle le cortisol qui fait grossir, ca régule la pression artérielle, le métabolisme du sucre et le sommeil du soir !"

Dernière astuce : travailler debout, se lever pour passer les coups de fil. Basique peut-être mais terriblement efficace !

L'équipe