Souriez français !
Souriez français ! ©Getty - yoh4nn
Souriez français ! ©Getty - yoh4nn
Souriez français ! ©Getty - yoh4nn
Publicité

C'est un peu le message des prothésistes dentaires alors qu'on fête en ce début d'année les un an du reste à charge zéro sur le dentaire, autrement dit l'accès à des prothèses sans dépassement d'honoraire.

Un progrès pour le patient, bien sur, mais le risque est aussi qu'on se tourne de plus en plus vers des prothèses à bas cout venues de l'étranger. Attention aux mauvaises surprises préviennent les prothésistes qui défendent évidemment le made in France.

Sur 3 millions de prothèses dentaires posées chaque année en France, un quart d'entre elles viendraient déjà de l'étranger : de Chine, de Turquie, de Madagascar... Il est vrai que le cout de fabrication est alléchant et tire les prix vers le bas. Une couronne en céramique produite en France revient ainsi à 120 euros à peu près, quand la même produite en Chine coute 50 euros.

Publicité

Dans le contexte du reste à charge zéro, dont le but est bel et bien d'équiper les français avec une offre de base pas trop chère, la tentation est donc grande d'aller chercher ces produits bon marché. Alors avec la crise du Covid, on a du mal à savoir ce qui s'est réellement passé ces derniers mois en France sur le marché de la prothèse, mais la profession est inquiète. Les prothèses dentaires en France, c'est 20000 salariés, plus de 3000 entreprises et le frémissement est là : un chiffre d'affaire orienté à la baisse et des importations qui progressent d'année en année.

Pourtant la prothèse française a ses mérites et ses avantages rappelle Sébastien Milliasseau, prothésiste et meilleur ouvrier de France, qui se fait pour l'occasion le porte-parole de l' Union Nationale Patronale des Prothésistes Dentaires.

Selon lui, à l'heure où les Français veulent du circuit court et font de plus en plus attention à ce qu'ils mangent, il serait temps nous qu'ils sachent aussi ce qu'on installe dans leur bouche !

L'équipe

Véronique Julia
Production