Illustration de la Bande Dessinée de Florence Dupré la Tour "Pucelle", tome 2, (Dargaud). ©Getty - Elva Etienne
Illustration de la Bande Dessinée de Florence Dupré la Tour "Pucelle", tome 2, (Dargaud). ©Getty - Elva Etienne
Illustration de la Bande Dessinée de Florence Dupré la Tour "Pucelle", tome 2, (Dargaud). ©Getty - Elva Etienne
Publicité
Résumé

Au menu ce soir de Modern Love: l‘enfance et l’adolescence des femmes. Terre inconnue, terrain miné avec Florence Dupré la Tour qui publie le Tome 2 de Pucelle.

En savoir plus

"C’est en lisant la bande dessinée « Pucelle » de Florence Dupré la tour, que la justesse de l’expression « cruellement drôle » m’a sauté aux yeux.

Ce récit autobiographique de l’entrée en sexualité et de la sortie de l’enfance est aussi tragique que super drôle.

Publicité

Drôle comme quand elle raconte comment une publicité pour protection hygiénique dans laquelle la fille se caresse l’avant-bras avec un tampon est comprise par une adolescente… mal, forcément… Drôle aussi, quand elle décrit la cour du collège, comme la cour des miracles à laquelle elle peut ressembler, les difformités adolescentes ayant parfois quelque chose de monstrueux… je le dis d’autant plus facilement que j’étais une ado tout à fait dégueulasse … Cruel et tragique, quand Florence Dupré la Tour raconte ce que l’ignorance produit comme traumatismes et comme immenses violences… les règles, la masturbation, le désir adolescent suscitant auprès des adultes un grand malaise, et surtout un profond silence;

Pucelle est une plongée dans la psyché des filles qu’on a pas aidées à devenir des femmes… et qui se sont démerdés comme elles ont pu… "

La note vocale

Un auditeur dévoile son plan de bataille anti déprime du dimanche soir.

Ce soir, une jeune fille a laissé un message sur notre répondeur. Laconique, bourré de seum et de joie éphémère…

Florence Dupré La Tour

Florence Dupré La Tour publie "Confirmée» , le deuxième tome de sa Bande dessinée « Pucelle » Le premier volume, lui, s’appelle « débutante », il a été publié l’an dernier, il a été très remarqué, et a notamment raflé le prix les inrocks 2020 en Bande dessinée… récompense ô combien méritée… 

La programmation musicale

Françoise Breut," Mes péchés s'accumulent"

MYD « Let you speak »

L'amour de l'art

L’heure de décacheter la lettre d’amour d’une personnalité à une œuvre qui parle d’amour. La recommandation de ce soir est signée Jeanne Cherhal, laquelle d’ailleurs a écrit et chanté une très belle chanson sur les règles, qui s’appelle « douze fois par an ». Ce soir, elle nous parle du sublime « portrait de la jeune fille en feu » de Céline Sciamma.