Épisode 5 : au pays des mondains

Illustration d'une scène du "Bourgeois gentilhomme" de Molière qui moque les mondanités vaniteuses et l'obsession de l'anoblissement des mœurs de la société.
Illustration d'une scène du "Bourgeois gentilhomme" de Molière qui moque les mondanités vaniteuses et l'obsession de l'anoblissement des mœurs de la société. ©Getty - duncan1890
Illustration d'une scène du "Bourgeois gentilhomme" de Molière qui moque les mondanités vaniteuses et l'obsession de l'anoblissement des mœurs de la société. ©Getty - duncan1890
Illustration d'une scène du "Bourgeois gentilhomme" de Molière qui moque les mondanités vaniteuses et l'obsession de l'anoblissement des mœurs de la société. ©Getty - duncan1890
Publicité

En quoi l'idéologie galante de la société du Grand siècle est-elle cruciale pour comprendre l'œuvre de Molière ? Philippe Collin démontre en quoi les comédies de l'auteur révèlent les comportements mondains d’un siècle qui ne jure que par l’anoblissement des mœurs.

La culture galante des cercles mondains du Grand siècle est aussi celle qui compose l’esprit du public de Molière et grâce à laquelle il déploie tout le génie de son œuvre. Ses usages, ses codes sociaux, Molière se les approprie pour mieux rire de leurs excès. Ses pièces permettent de mieux saisir l’identité de cette société. Il pénètre très subtilement à l’intérieur des salons galants. 

Molière renvoie son public face aux grands principes qui conditionnent leurs comportements. Alors que pour eux l’essentiel est de rendre la sociabilité plus harmonieuse, l’auteur fait également sienne cette éthique en y associant le ridicule.

Publicité

Cet épisode est l’occasion de mieux comprendre combien l'œuvre de Molière est imprégnée de ces idéaux mondains qu’il partage avec un public lui-même mis en scène et qui comprend de surcroit son humour. Molière fait rire parce que ses personnages décalés contreviennent aux codes de la culture galante, aux valeurs d’un public censé apprécier ses propres excès.

En même temps, Molière révèle les excès objectifs d’une culture galante qui fait de l’anoblissement la grande préoccupation du siècle. Il tourne au ridicule cette imitation excessive par nombre de bourgeois des valeurs aristocratiques.

Intervenants

Roger Chartier, historien de l’Ecole des Annales, professeur au Collège de France, ancien directeur d’études à l’EHESS. Spécialiste du livre, de l’histoire de la lecture et de l’édition. A travaillé sur la réception des pièces de Molière à la Cour et à la ville. 

📖  Article "Georges Dandin, ou le social en représentation" (Revue Annales, 1994). 

Lise Michel, professeure de littérature française à l’Université de Lausanne, historienne du théâtre et de la critique dramatique du XVIIe siècle. Elle a participé à l'élaboration du site "Molière 21" avec Georges Forestier et elle a dirigé le projet "Naissance de la critique dramatique".  

📖  Livres  

Participation aux "Œuvres complètes de Molière" dans la Bibliothèque de la Pléiade.  

"Édition critique des Femmes savantes" (Garnier-Flammarion, 2018).   

"Édition critique du Médecin malgré lui"  (GF-Flammarion, 2022).   

Reportage de Martine Abat sur les traces de Molière à la Cour, avec Raphaël Masson, conservateur en chef au Château de Versailles (Première partie). 

Équipe

Production : Philippe Collin
Chargée de programmes : Estelle Gapp
Réalisatrice : Violaine Ballet
Reportage : Martine Abat
Mixage : Julien Michel
Documentation sonore : Clary Monaque et Romain Couturier 

Références

Archives sonores 

  • Place au théâtre. 150e anniversaire de la légion d’honneur, 1954
  • Madame 17. La tribune de l'histoire, 1960
  • Les précieuses ridicules (extrait) Société des comédiens français, 1954
  • L’exagération des précieuses. La tribune de l'histoire, 1960
  • La carte du tendre. L'Amour au 17ème siècle, 1969
  • Un honnête homme. Les Egarements du cœur et de l'esprit ou Mémoires de M. de Meilcour, 1978
  • Mme de Rambouillet. La tribune de l'histoire, 1960
  • Mme de Scudéry. Une vie, une œuvre, 1998
  • Célinte. De la curiosité : Célinte, 1995
  • La chambre à coucher. Petite histoire du meuble. Interprète, Dufilho, Jacques, 1965
  • Les commodités de la conversation. Petite histoire du meuble, Dufilho, Jacques, 1965
  • Mme de Scudéry. Une vie, une œuvre, 1998
  • La reine de Suéde. Echos du grand siècle, 1964
  • Un rival domestique. La tribune de l'histoire, 1960
  • Le misanthrope (extrait) Société des Comédiens Français, 1953
  • Comment jouer Alceste ? Prestige du théâtre / L'Atrabilaire amoureux ou le Misanthrope, 1950
  • La princesse d’Elide (extrait) Société des Comédiens Français, 1972
  • Visite de Versailles. Une visite au château de Versailles, 1947
  • Dandin sujet comique ou douloureux. Prestige du théâtre, 1950
  • Coup double avec Dandin. Collège des ondes, 1956
  • Une victime chez Molière. À qui la victoire ? 1965
  • La guillotine. Prestige du théâtre 
  • Molière, nous allons parler théâtre ! Le Roman d'amour des grandes égéries Molière et Armande, 1973

Films 

  • "Brulez Molière" de Jacques Malaterre
  • "Le voyage du Capitaine Fracasse" d’Ettore Scola
  • "Marquise" de Véra Belmont
  • "Cyrano de Bergerac" de Jean-Paul Rappeneau
  • "Le roi danse" de Gérard Corbiau
  • "Molière" d’Ariane Mnouchkine
  • "La prise du pouvoir par Louis XIV" de Roberto Rossellini
  • "Dandin" de Roger Planchon
  • "La révolution française" de Robert Enrico

▶︎ Molière, le chien et le loup une série de podcast originale de France-Inter. Pour écouter tous les épisodes de cette série, mettez ce podcast en favori sur l’application Radio France, disponible sur iOS et Android, ou via le fil RSS

L'équipe