Le chanteur et bassiste Olivier Sim
Le chanteur et bassiste Olivier Sim - Laura Jane Coulson
Le chanteur et bassiste Olivier Sim - Laura Jane Coulson
Le chanteur et bassiste Olivier Sim - Laura Jane Coulson
Publicité

D’une beauté inouïe, ce premier disque solo permet à Oliver Sim de se libérer d’un énorme poids sur fond d’une new-wave d’aujourd’hui et de fédérer autour de lui, les jeunes gays qui vivent peut-être la même chose que lui quand il avait 17 ans.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Oliver Sim, connu pour ses rôles de compositeur, bassiste et chanteur au sein de The XX depuis sa création en 2005, signe son premier album solo, produit par son coéquipier et ami de toujours Jamie xx. "Hideous Bastard", hideux bâtard est une collection de chansons inspirées par l'amour d'Oliver Sim pour les films d'horreur et sa propre expérience de vie. Il y explore les thèmes de la honte, de la peur et du secret.

Une démarche aussi puissante que salvatrice, dans laquelle il invite Jimmy Somerville, le chef de file des Communards et de Bronsky Beat, icône gay et engagée de la pop synthétique britannique des années 80.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

"Hideous", c’est ainsi que se considérait secrètement Oliver Sim, jusqu’à l’écriture quasi impulsive de cette chanson poignante. La pochette même de son album est révélatrice : en gros plan avec son visage ensanglanté et dissimulé sous les lettres inscrivant le titre de l’album.

Dans son clip, il est grimé comme un Éléphant man version 2022, et se donne la mort, incapable de surmonter le regard des autres. On est ému aux larmes et l’arrivée de l’ange-gardien, Jimmy Somerville n’y changera rien. Après avoir joué la chanson à sa mère protectrice et sage, probablement incarnée par Jimmy Somerville, elle lui a donné les meilleurs conseils pour l’aider à surmonter sa peur et prendre confiance en lui.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

"Confident Man", Oliver Sim, âgé de 32 ans est à présent un homme confiant, atteint du VIH depuis l’âge de 17 ans et obsédé par ce secret, il a écrit spontanément à ce sujet. Un bien être qui lui donne l’élan pour offrir des morceaux lumineux comme "GMT".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Dans une publication sur son compte Instagram, Oliver Sim explique qu’il voit "Hideous Bastard" comme "non seulement auto-dépréciatif, mais aussi comme regorgeant de joie et d’humour."

Avec cet album, il fait son coming out en quelque sorte ?

Son coming-out de personne séropositive au VIH sans aucun doute, c’est aussi un album qui dénonce la sérophobie, c’est-à-dire la discrimination des personnes vivant avec le VIH. Cet album a renforcé sa relation avec lui-même et avec les gens proches de lui.

Il a écrit "Run the credits" comme une scène de clôture de son film d’horreur queer, l'occasion de rendre hommage aux personnages qu’il aime le plus au cinéma comme Patrick Bateman et Buffalo Bill à qui il aspirait à ressembler.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Intrigue, émotion empreinte de lutte et de joies, voilà ce que vous retrouverez dans le magnifique album d’Oliver Sim.

"Hideous Bastard" d’Oliver Sim est déjà disponible et à ne pas manquer le 27 octobre sur France Inter, la triple affiche avec Olivier Sim, Charlotte Adigéry & Bolis Pupul et Sebastien Tellier !