L’empereur Napoléon Ier représenté avec le Code napoléonien ou Code civil. Peinture commandée par lui-même, Anne-Louis Girodet, 1812-1814 ©Getty - Francis Apesteguy
L’empereur Napoléon Ier représenté avec le Code napoléonien ou Code civil. Peinture commandée par lui-même, Anne-Louis Girodet, 1812-1814 ©Getty - Francis Apesteguy
L’empereur Napoléon Ier représenté avec le Code napoléonien ou Code civil. Peinture commandée par lui-même, Anne-Louis Girodet, 1812-1814 ©Getty - Francis Apesteguy
Publicité
Résumé

Napoléon a mené d'importantes réformes qui ont révolutionné le paysage institutionnel français. L'image du sauveur passe par la fondation de nouvelles institutions, la réorganisation de l'administration, toujours dans le but de promouvoir l'ordre social. Philippe Collin décrypte comment le système judiciaire français est totalement métamorphosé, symbolisé par son plus grand ouvrage : le code civil.

En savoir plus

Arrivé au pouvoir, Napoléon entend s'inscrire dans la continuité de l'héritage révolutionnaire, en alliant les acquis institutionnels de la Révolution au droit traditionnel de l'Ancien Régime. Il veut une unité administrative. Il renforce les pouvoirs centraux et ses relais directs, en créant la Préfecture, les départements, les arrondissements, il donne naissance au fonctionnariat

Surtout, Napoléon veux marquer les consciences et servir son désir de propagande en œuvrant à une gigantesque codification juridique qui soit attachée à l’idée d’empire. Il entend cimenter la société par la rédaction d'une série de codes dont le le code du commerce, le code d’instruction criminelle, le code pénal… Et bien sûr, le plus emblématique de l'empire napoléonien : le code civil, combinant les principes de la laïcité du droit, de la liberté de l'individu en écho à la Déclaration des Droits des l'homme de 1789, et l'égalité, tous régis en amont par le principe de l'autorité. De là doit découler l'autorité du père au sein de la famille, le code répondant à la vision globale que Napoléon se fait de la société, celle de son pouvoir, du père de la nation, une image qui doit être reproduite au sein de la famille. Une façon de réaffirmer un ordre moral, traditionnel en lien avec l'Ancien Régime.

Publicité

Il réforme aussi l'organisation des cultes avec la signature du Concordat, en 1801, avec le pape, qui marque la soumission de l’Eglise à l’Etat. Sans oublier le baccalauréat, les trois niveaux d’enseignement (primaire, secondaire, supérieur), la Comédie française, les conseils de prud’hommes, le tribunal de cassation, la Cour des comptes, la rue de Rivoli, l’Arc de triomphe, la banque de France, la légion d’honneur, l’obélisque… 

En quinze ans, Napoléon a sculpté la France contemporaine. Depuis deux siècles, les Français vivent dans ses empreintes. Obsessionnel de la réforme, Bonaparte a profondément changé le visage du pays. La légende napoléonienne s'est véritablement construite par l'image de "l'empereur de la rénovation".

Avec : 

  • Arthur Chevallier, historien, auteur de "Napoléon et le Bonapartisme", PUF Que Sais-Je ? Co-commissaire de l’Expo à la Villette  (Partenariat France Inter) 
  • François Avisseau, historien, spécialiste de la Révolution française et de l’Empire napoléonien, des réseaux et des moyens de transport et de communication, de l'histoire administrative en France et en Italie. Directeur de la Faculté de Lettres et Sciences humaines de Limoges. 

Archives INA entendues

  • Robert Badinter sur la légion d’honneur - Le procès de Napoléon, 1969 
  • Extrait de L’aiglon, pièce de théâtre d'Edmond Rostand - 150e anniversaire de la légion d’honneur, 1954
  • Chanson lors de la remise de la légion d’honneur - La chanteuse Edmée Favart reçoit la légion d’honneur, 1941 
  • Extrait lettre sur l’urbanisme à Paris - Napoléon notre contemporain, 1969
  • Napoléon tel qu'en lui même, 1969
  • Extrait le préfet Castellane - Le procès de Napoléon, 1969 

Films

  • "Monsieur N." de Antoine De Caunes                                            
  • "Napoléon" de Sacha Guitry             
  • "Austerlitz" de Abel Gance
  • "Désirée" de Henry Koster    
  • "Napoléon" de Yves Simoneau
  • "Les voyageurs de l’histoire" de Jacques Martin
  • "Joséphine ou la comédie des ambition" de Robert Mazoyer
  • "Les duellistes" de Ridley Scott

L'équipe

  • Producteur : Philippe Collin  
  • Chargée de programmes : Estelle Gapp  
  • Réalisatrice : Violaine Ballet  
  • Mixage : Chantal Nouvellot

▶︎ Napoléon, l'homme qui ne meurt jamais, une série de podcast originale de France-Inter. Abonnez-vous à ce podcast sur l’application Radio France, disponible sur iOS et Android, ou via le fil RSS.

Références

L'équipe

Philippe Collin
Philippe Collin
Philippe Collin
Production
Violaine Ballet
Réalisation
Estelle Gapp
Estelle Gapp
Estelle Gapp
Collaboration