Bataille de Saint-Domingue entre le corps expéditionnaire français et les rebelles haïtiens, 1802-1804, Gravure. Paris, Musee Carnavalet ©AFP - PHOTO JOSSE / LEEMAGE
Bataille de Saint-Domingue entre le corps expéditionnaire français et les rebelles haïtiens, 1802-1804, Gravure. Paris, Musee Carnavalet ©AFP - PHOTO JOSSE / LEEMAGE
Bataille de Saint-Domingue entre le corps expéditionnaire français et les rebelles haïtiens, 1802-1804, Gravure. Paris, Musee Carnavalet ©AFP - PHOTO JOSSE / LEEMAGE
Publicité
Résumé

Aboli par la Révolution en 1794, Napoléon rétablit l’esclavage en 1802 pour reconstituer un grand empire colonial, gagner un prestige supplémentaire, et éviter de sacrifier un fort atout économique. Au passage, souligne Philippe Collin dans cet épisode, la volonté autonomiste de Saint-Domingue cristallise les oppositions envers la France coloniale dont les enjeux remontent à la Révolution française.

En savoir plus

La volonté coloniale du Consulat et de Napoléon prend son origine avec le traité de paix d'Amiens, signé le 25 mars 1802, principalement entre les Anglais et les Français. C'est la première grande paix depuis le début des guerres révolutionnaires, déclenchées au printemps 1792. Par ce traité, les Anglais restituent les Antilles à la France et Napoléon entend y restaurer la domination française pour bénéficier de la grande manne économique que représente l'exploitation de ces territoires, qui fournissent des matières premières essentielles à l’industrie française. 

L'épisode qui a marqué symboliquement la mémoire coloniale de ces années, est celui de la révolution de Saint-Domingue, qui avait alors acquis une autonomie sous le général Toussaint Louverture. Mais l'île, riche en sucre, constitue la base d’une très grande richesse dont Napoléon ne peut se passer. Face aux velléités autonomistes du leader noir, Napoléon entend restaurer la souveraineté française sur Haïti et la Guadeloupe, poussant à la révolte les anciens esclaves. En 1802, l’expédition menée par le général Leclerc vise à récupérer l’île. Récit de la répression et de la défaite impériale qui conduit, en janvier 1804, Jean-Jacques Dessalines à proclamer l'indépendance d'Haïti.

Publicité

Napoléon a assis l’idée du rayonnement mondial de la France à travers la puissance et la domination de ses colonies. Ressort qui conduit à la conquête de nouveaux territoires au XIXe siècle, comme l’Algérie ou l’Indochine et qui a entretenu la nécessité de ne jamais les perdre au XXe siècle. 

Toutefois, pour bien comprendre le rétablissement de l'esclavage par Napoléon, il faut remonter aux origines de la Révolution française, dès juillet 1789. Il y a une continuité historique qu'il est important de bien prendre en compte pour en comprendre tous les enjeux. Comment ce vent de liberté a touché aussi l'esprit des esclaves dans les Antilles françaises ? Il faut retracer contexte dont Napoléon hérite, depuis la révolte des esclaves en 1791 à l'abolition de l'esclavage par les révolutionnaires en février 1794.

Avec

  • Frédéric Regent, historien, maître de conférences et directeur de recherche, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste de l’esclavage, auteur de "Les Maîtres de la guadeloupe" (Tallandier), de "La France et ses esclaves" (Poche). 
  • Myriam Cottias, historienne, directrice de recherches au CNRS, spécialiste du genre dans l’esclavage, auteur de "La question noire, histoire d’une construction coloniale" (Bayard)

Archives INA entendues

  • Aimé Cézaire à propos de Toussaint Louverture - Mémoire d'un continent : Panorama de l'histoire africaine, 1973  
  • L’Abbé Grégoire et les colons à la convention - Chroniques sauvages, 1989 
  • Détention et mort de Toussaint Louverture - Questions pour l'histoire, 2003 
  • Carnaval à la Martinique, Les bonnes adresses du passé, 1970 
  • Déboulonnage de la statue de Joséphine de Beauharnais - TV5 Monde, 2020 
  • Manifestation contre la commémoration du bicentenaire - Inter soir 19h00, 2005 
  • Chanson "La liberté des nègres" de François Devienne interprétée par Gérard Friedmann 

Films

  • "Vénus Noire" d'Abdellatif Kechiche 
  • "La révolution française" de Robert Enrico 
  • "Toussaint Louverture" de Philippe Niang 
  • "Monsieur N" d'Antoine De Caunes 
  • "Vénus impériale" de Jean Delannoy

L'équipe

  • Producteur : Philippe Collin  
  • Chargée de programmes : Estelle Gapp  
  • Réalisatrice : Violaine Ballet  
  • Mixage : Chantal Nouvellot

▶︎ Napoléon, l'homme qui ne meurt jamais, une série de podcast originale de France-Inter. Abonnez-vous à ce podcast sur l’application Radio France, disponible sur iOS et Android, ou via le fil RSS.

Références

L'équipe

Philippe Collin
Philippe Collin
Philippe Collin
Production
Violaine Ballet
Réalisation
Estelle Gapp
Estelle Gapp
Estelle Gapp
Collaboration