Snapchat fait partie des réseaux sociaux qui comptent désormais des options payantes ©AFP - Denis Charlet
Snapchat fait partie des réseaux sociaux qui comptent désormais des options payantes ©AFP - Denis Charlet
Snapchat fait partie des réseaux sociaux qui comptent désormais des options payantes ©AFP - Denis Charlet
Publicité
Résumé

Après Twitter ou Telegram, le réseau social Snapchat se lance dans le payant avec une formule nommée "Snapchat+". Un abonnement pour avoir accès à des fonctions en avant-première : une façon pour l'entreprise de compenser des pertes économiques liées au suivi publicitaire.

En savoir plus

Parmi les services dont nous avons parlé cette année, il y a eu beaucoup de Twitter - merci Elon Musk, pas mal de Facebook, un peu de Netflix, quelques pincées d’Instagram et de Whatsapp, une touche de TikTok… et nous avions oublié Snapchat !

Le réseau social au petit fantôme blanc sur fond jaune s’est bien rappelé à nous cette semaine, en annonçant l'arrivée d'une formule sur abonnement, sobrement nommée Snapchat Plus. Elle est lancée dans plusieurs pays dont la France et consiste en un abonnement d’environ 4 euros par mois pour avoir accès à des fonctions supplémentaires.

Publicité

Version Beta payante

Et quelles sont ces fonctions supplémentaires ? Eh bien… on ne le sait pas. C’est tout le paradoxe de cette annonce… on connait donc les contours de Snapchat Plus mais pas le contenu exact de l’offre. On a tout de même quelques indications : cette formule devrait permettre d’avoir accès à des fonctions qui ne seront exclusives qu’un temps.

En réalité, Snapchat Plus, c’est une sorte de version beta payante des nouveautés de Snapchat, qui permettra de tester avant tout le monde les nouveautés à venir dans l’application. Pour l’heure, les premières personnes qui ont pu s’abonner ont par exemple pu changer l’icône de l’appli, définir un ou une "meilleure ami" dans Snapchat, ou encore découvrir qui avait revisionné leurs stories. Bref, pour l’instant pas grand chose, surtout pour 4 euros par mois.

En comparaison pour un prix équivalent, la formule payante de Twitter permet d’annuler l’envoi d’un Tweet, celle de la messagerie Telegram permet d’envoyer des fichiers sans limite de poids ou de durée.

Mais alors à quoi sert cette formule payante de Snapchat ? Tout simplement à faire de l’argent. Snapchat fait partie des réseaux sociaux qui pâtissent des nouvelles fonctions des systèmes Apple, sur l’iPhone et l’iPad, qui vous permettent de désactiver le suivi publicitaire… et qui ont donc fait perdre beaucoup d’argent aux entreprises qui basaient leur modèle économique sur ce suivi. Et ce d’autant plus que Snap, la maison-mère de Snapchat, peine à se faire une place à Wall Street : l’entreprise a été introduite en bourse en 2017 et ses actions valent aujourd’hui deux fois moins qu’au moment de son arrivée à Wall Street…

Drone et lunettes de réalité augmentée

Résultat, Snap se cherche et multiplie les projets. Il y a deux mois, avant le lancement de cette formule payante, elle a annoncé la mise en vente d’un nouveau produit : un très étonnant… drone pour se prendre en photo.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Avant ça il y avait eu les Spectacles, des lunettes connectées qui ont fait un flop, et que Snap a repositionnées sur la réalité virtuelle, avec une nouvelle version réservée aux artistes et aux professionnels. Avec ces produits Snap a fait un movement similaire à Facebook qui se présente comme une entreprise de Metavers. Désormais, Snap ne se présente plus comme une entreprise de réseaux sociaux… mais de photographie.

Références

L'équipe

Julien Baldacchino, journaliste à Radio France
Julien Baldacchino, journaliste à Radio France
Julien Baldacchino, journaliste à Radio France
Julien Baldacchino, journaliste à Radio France