Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l'Attractivité ©AFP - Thomas Samson
Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l'Attractivité ©AFP - Thomas Samson
Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l'Attractivité ©AFP - Thomas Samson
Publicité
Résumé

Ce samedi, gros plan sur nos exportations qui reprennent quelques couleurs, avec le ministre Franck Riester. Au programme également : un reportage sur l'hyperinflation au Liban et un débat sur la pauvreté. L'Insee nous assure qu'elle n'a pas augmenté durant la crise du Covid... Vraiment ?

avec :

Franck Riester (Ministre délégué chargé des relations avec le Parlement).

En savoir plus

L'entretien

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Après une semaine de tensions entre la France et le Royaume-Uni, l'actualité nous rappelle à quel point les bonnes relations diplomatiques sont clés, surtout lorsqu'elles portent en elles des enjeux commerciaux.

Ce samedi, focus sur le commerce extérieur. Que pèse-t-il exactement dans le PIB et grâce à quelles filières d'exportation ? Comment la France parvient-elle à attirer et que compte-t-elle faire de la présidence tournante de l'Union Européenne qu'elle occupera à compter du 1er janvier 2022 ?

Publicité

Le ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l'Attractivité, Franck Riester, répond ce samedi aux questions de Fabien Cazeaux.

Le débat

La crise n'a pas aggravé la pauvreté, souligne l'Insee. Vraiment ?

2 min

Cette semaine, l'Insee, l'Institut national de la statistique et des études économiques, a fait paraître une étude révélant que la crise du Covid-19 n'avait pas accru la pauvreté en France. En 2020, notent les auteurs de l'étude, 14,6% de la population du pays, soit 9,3 millions de personnes, vivaient en-dessous du seuil de pauvreté. Un chiffre stable par rapport à l'année précédente.

Certains se sont empressés de souligner qu'il s'agissait là d'un signe que le "quoi qu'il en coûte", mis en place par le gouvernement, avait fonctionné. D'autres ont rétorqué que la lecture de cette étude est insuffisante pour lire avec exactitude la réalité de la pauvreté en France.

Alors, comment comprendre ces données ? Laurent Bigorgne, directeur de l'Institut Montaigne et Christian Chavagneux, éditorialiste au magazine Alternatives Economiques, ouvrent le débat.

2 min

Le reportage

Le Liban à la merci de l'hyperinflation

10 min

Au cœur de l'actualité en 2020 suite à la double explosion survenue sur le port de Beyrouth, le Liban se voit aujourd'hui faire face à l'hyperiflation, qui conduit à un blocage total de l'économie.

Non seulement les salaires ne valent plus grand-chose, mais les Libanais doivent faire avec une inflation à trois chiffres : rien qu'au cours du mois de septembre, les prix ont augmenté de 144%. Alors que le pays n’exporte quasiment rien, il importe 90% de ce qu’il consomme. Alimentation, énergie, tout flambe…

Aurélien Colly, le correspondant permanent de France Inter au Liban, raconte ce phénomène et la façon dont il touche la population libanaise, dans son reportage.

Ça se passe là-bas

Mi-septembre, une rupture de contrat de livraison de sous-marins à l'Australie a causé un sacré coup de froid entre Paris et Canberra... Un mois et demi plus tard, où en est la relation entre les deux pays ?

Et au-delà des sous-marins, y a-t-il d'autres enjeux économiques et commerciaux sur lesquels cette affaire pourrait avoir des conséquences ? On en parle avec Grégory Plesse, correspondant de France Inter en Australie.

Ma vie au boulot

Chloé vient de passer deux ans aux Etats-Unis dans une ONG. Là-bas, les salariés se présentent avec leurs pronoms pour éviter les impairs d’identité de genre. Pourquoi cette pratique ne se diffuse-t-elle pas en France ? demande-t-elle ce samedi à Sandrine Foulon.