Le président d'Engie, Jean-Pierre Clamadieu, le 21 avril à Paris. ©AFP - Eric Piermont
Le président d'Engie, Jean-Pierre Clamadieu, le 21 avril à Paris. ©AFP - Eric Piermont
Le président d'Engie, Jean-Pierre Clamadieu, le 21 avril à Paris. ©AFP - Eric Piermont
Publicité
Résumé

Inflation + stagnation de la croissance = stagflation, un terme qui revient dans le débat. Quelle parade ? On en débat ce samedi. Au programme également, un reportage sur le gaz russe qui continue d'être un sujet majeur, et un entretien avec le président d'Engie, Jean-Pierre Clamadieu.

avec :

Jean-Pierre Clamadieu (président du conseil d’administration d’Engie).

En savoir plus

L'entretien

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Peut-on se passer du gaz et du pétrole russes ? Cette question que personne n'aurait pensé brûlante au tout début de l'année 2022 est devenue l'une des plus prégnantes du débat économique depuis que, le 24 février, la Russie s'est lancée dans l'invasion de l'Ukraine, faisant prendre conscience aux Européens du degré de leur dépendance énergétique.

Ce samedi, questions au président d'Engie, Jean-Pierre Clamadieu, concerné au premier chef par ce dossier. L'occasion aussi d'évoquer les enjeux qu'il soulève dans un livre qu'il vient de faire paraître, sur la réindustrialisation, L'Europe, avenir de l'industrie française, au Cherche-Midi.

Publicité
35 min

Le débat

La stagflation menace-t-elle l'économie française ?

2 min

Depuis la fin avril, deux chiffres hantent les dirigeants économiques : 0% de croissance et 4,8% d'inflation. En somme, la machine est à l'arrêt, alors que les prix ne font qu'augmenter, conséquences notamment de la guerre en Ukraine ou des tensions liées aux pénuries créées par le Covid.

Problème ? En théorie économique, la stagnation mêlée à l'inflation forme un cocktail dangereux : la stagflation… Est-ce grave ? Marc Vignaud, journaliste au magazine Le Point et et Sophie Fay , journaliste à [L'Obs](et Sophie Fay, journaliste éco à l'Obs.), ouvrent le débat.

2 min

Le reportage

Hausse du gaz : quelle parade ?

9 min

Mi-avril, les aides pour ceux qui désirent par exemple installer chez eux des pompes à chaleur ou remplacer leurs chauffages individuels au fuel ou au gaz, ont encore été augmentées.

Un coup de pouce pour une initiative qui attire : près d’un million de pompes ont ainsi été vendues en 2020 dans tout le pays. Une façon de faire des économies pour des consommateurs qui surveillent de très près leur budget pour se chauffer. Le calcul est-il payant ?

Au moment où se pose plus que jamais la question de se détourner de la Russie, en guerre contre l'Ukraine, pour alimenter l'Europe en énergie, Valentin Houinato est parti en reportage avec une question : peut-on vraiment se passer du gaz russe ?

43 min

Ça se passe là-bas

Evénement dans le milieu feutré de la politique monétaire : le 4 mai, la Réserve fédérale américaine est annoncé sa décision de relever ses taux directeurs d'un demi-point de pourcentage. lls oscilleront désormais dans une fourchette de 0,75% à 1%.

Cette hausse est la plus importante qu'est portée la Fed depuis le mois de mai 2000. Il faut dire que les gouverneurs ont une mission : adoucir l'inflation autour de 2%, alors qu'elle atteint aujourd'hui aux Etats-Unis les 8,5%…

On parle de cette annonce avec Sébastien Paour, le correspondant permanent de France Inter aux Etats-Unis.

24 min

Ma vie au boulot

Anne est retraitée et a écrit cette semaine à Sandrine Foulon. C’est une ancienne déléguée syndicale CGT et elle attend avec impatience l’arrêt de la cour de Cassation sur le barème Macron qui sera rendu le 11 mai prochain. Que peut-il exactement changer pour les salariés qui vont aux prud’hommes ?